Sénégal: Marigot de Mbao, mortalité de poissons - Abdou Karim Sall indexe la pollution

25 Novembre 2020

Le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, est revenu sur la mortalité de poissons notée au marigot de Mbao. Pour lui, elle est due à la pollution des eaux, mais aussi à l'inadéquation entre le milieu et les exigences pour la survie des espèces.

«Nous avons bouclé les enquêtes. Et la première considération est que nous avons constaté des branchements clandestins, c'est-à-dire des concessions venant vers le marigot. De prime abord, le constat est que le marigot est pollué.

La deuxième considération est que nous avons enregistré une mortalité importante des mulets qui sont des pélagiques qui vivent généralement dans des eaux salées et saumâtres. Les spécialistes sont unanimes que ces espèces pélagiques ne vivent généralement pas dans le marigot.

Ces pélagiques ont quitté la mer pour venir dans un milieu aussi hostile et pollué que le marigot de Mbao. Nous sommes en train de poursuivre les investigations ; mais nous avons trouvé que le niveau de pollution est tel qu'il est quasiment impossible que ces espèces y survivent.

Il faut continuer le travail à faire en sorte que ce marigot ne subisse pas autant d'agressions, entre le déversement des eaux usées venant des concessions et les camions de vidanges qui versent nuitamment des déchets..

.Dans les jours à venir, nous allons y voir plus clair. Mais, retenez que, par rapport aux visites que nous avons effectuées, le marigot est pollué et cela pourrait justifier autant de mortalité de ces mulets.»

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.