Gabon: ANBG - Albert Mozogo Assoumou le nouveau président de la Commission Technique

25 Novembre 2020

L'Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) a un nouveau manager. Il s'agit de Albert Mozogo Assoumou. Celui-ci a été nommé au poste de ladite agence en tant que président de la Commission Technique lors du dernier Conseil des ministres. A l'heure où les étudiants réclament leurs bourses, serait-il l'homme providentiel ou cet homme de l'ombre au service des étudiants ? Qui est Albert Mozogo Assoumou ?

Nommé le vendredi 20 novembre 2020 en Conseil des ministres, Albert Mozogo Assoumou est le nouveau Président de la Commission Technique (PCT) de l'Agence Nationale des Bourses du Gabon (ANBG). Il succède à ce poste, Sandra Flore Mambari Pinze épouse Abessolo, qui assurait en même temps la charge de Directrice Générale de l'ANBG.

En ce début d'année scolaire particulier, marquée par la pandémie du Covid-19, le choix des plus hautes autorités du pays a été porté sur cet homme, aux dires de ses proches, "très discret, mais rompu à la tâche", ce pour pallier aux multiples attentes des bacheliers 2020, des étudiants boursiers, et surtout des non boursier-intra cycles qui espèrent eux aussi ne pas être condamnés à finir leurs études sans devenir boursier.

Homme de l'ombre, selon certaines indiscrétions, Albert Mozogo Assoumou fait partie de cette catégorie "des personnalités très discrètes au service de la nation". D'avril 2015 à février 2017, il assurait déjà pleinement cette fonction en lieu et place d'Etienne Massard Kabinda Makaga, Président de l'époque, mais qui était souvent très pris par sa fonction de Secrétaire Général de la Présidence de la République. Après la nomination de ce dernier au Gouvernement, Albert Mozogo Assoumou est promu Président de cette commission lors du Conseil des ministres du 27 février 2017. Fonction qu'il a pleinement assurée jusqu'au 13 octobre 2020.

Que s'est-il passé à moins de 40 jours seulement pour qu'il soit rappelé ?

Toujours selon les indiscrétions, assurer cette charge de Président de la Commission Technique de l'ANBG requiert beaucoup d'exigences. C'est pourquoi , comme le dispose les textes qui encadrent cette fonction, "il faut dans un premier temps être choisi parmi les conseillers du Président de la République. Avoir le sens de la discrétion, et surtout la rigueur, l'abnégation, l'objectivité, justice, équité et égalité".

Pour sa part, le nouveau promu, dans le cadre de la même fonction en 2017, affirmait « avoir pris le temps et le soin d'évaluer le poids de cette responsabilité et l'habileté qu'il lui a fallu mettre en exergue pour mériter durablement la confiance placée en sa modeste personne par le Chef de l'Etat ». Pour la communauté estudiantine, c'est sans doute en ces mots qu'elle doit fonder ses attentes au nouveau manager pour ne pas dire, le nouveau président de la Commission technique.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.