Sénégal: Décès d'Abdoulaye Ndiaye Touré - Un « rayon solaire » s'est éteint !

25 Novembre 2020

Abdoulaye Ndiaye Touré n'est plus. Le président-fondateur du consortium « Palette des femmes émergentes »-plateforme qui vise à préserver le patrimoine culturel et traditionnel aux moyens de nouvelles technologies émergentes-, est rappelé à Dieu, mardi, à l'âge de 66 ans. Le décès est survenu à Mekhé, sa localité d'origine, située dans le département de Tivaouane (Thiès).

Abdoulaye Touré était un pionnier d'une technologie africaine orientée vers la préservation de l'environnement et des cultures autochtones.

Ce qui lui a valu le poste de chef du bureau énergie solaire de la Direction générale de la recherche du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (Mesr) de 2007 à 2015.

Membre fondateur du GEN/Sénégal, il avait également initié le projet « Promotion de l'entreprenariat social à travers la production locale d'équipements solaires dans les zones rurales ».

Pionnier des cuisinières solaires en Afrique

Avec l'appui de l'Agence sénégalaise pour la propriété industrielle et l'innovation technologique (Aspit) du Programme de micro financement du Fonds mondial de l'environnement (PMF/FEM), il a mis au point et diffusé des fours solaires pour la cuisson des aliments destinés aux élèves.

C'était en 1990 alors qu'il était directeur d'école à Sinthiou-Garba, dans l'actuelle région de Matam. Une prouesse, à cette époque-là ! L'idée, c'était de cuire les aliments sans feu grâce aux rayons du soleil.

« Nous n'avions pas de bois pour faire la cuisine. Les femmes étaient obligées d'utiliser des bouses de vaches comme combustible, ce qui est vecteur de maladies. Il s'agissait là d'un problème concret pour lequel il fallait mettre ses connaissances en œuvre.

Je savais qu'avec l'énergie solaire, on pouvait faire beaucoup de choses en concentrant les rayons du soleil sous l'effet de serre. Même un élève de première peut comprendre le principe. J'ai créé mon premier prototype en 1990 », s'expliquait-il, dans une interview parue, le 16 avril 2003, sur Afrik.com.

Plus d'une décennie plus tard, il est détaché par le Président de la République d'alors, Me Abdoulaye Wade, pour vulgariser son invention.

D'expérimentations en démonstrations, il a amélioré son prototype pour le rendre pratique et performant. Et il pouvait désormais cuire n'importe quel plat en moins de deux heures et reste plus de trois fois moins cher qu'un four classique.

Mais Abdoulaye Touré ne s'est pas arrêté là: il a expérimenté des lampadaires solaires pour l'éclairage public (2013). Fort de cette expérience, « Laye Touré », comme l'appelaient ses plus proches, a eu à développer des kits solaires pour l'électricité domestique et des pompes solaires pour la maitrise de l'eau.

«Laye Ndiaye, comme nous l'appelions amicalement, était un grand monument de l'énergie solaire. Il a été à mes côtés à l'origine de la création de l'unité de fabrication d'équipements et de matériels solaires de Meckhé grâce à l'appui du PNUD et du PACEV.

Le Sénégal et l'Afrique perdent un homme pétri de sciences et de volonté dans la création », a témoigné un de ses anciens camarades de promotion, Magatte Wade, par ailleurs actuel maire de Mekhé.

Joint au téléphone par Lesoleil.sn, l'ancien responsable à la Banque africaine de développement (BAD) a révélé que le défunt était, « très tôt, animé par une curiosité de la science et de la recherche ».

Magatte Wade dit, donc, rendre un « hommage mérité » à « ce rayon du soleil » qui, d'après lui, a beaucoup contribué au rayonnement de sa localité natale et de pas mal de localités du pays.

Distinctions

Par ses qualités d'éducateur et son expertise en énergie solaire, il a largement contribué au développement des écovillages au Sénégal.

D'ailleurs, avec le Réseau pour l'émergence et le développement des écovillages au Sahel, il a mis ses compétences et sa passion au service de toutes les communautés de la sous-région.

Mais, ses initiatives technologiques n'ont pas été vaines. Elles ont, ainsi, été couronnées par le 1er prix du Président de la République de l'invention et de l'innovation en 1998 (Sénégal), le prix du Centre international pour la création de l'entreprise en Afrique (Cipea) de la création d'entreprise, en 1999, le 1er prix de la Techno-foire à Tambacounda (Sénégal-Oriental) en 2001.

Abdoulaye Touré a eu également une nomination à la COP22 à Marrakech (novembre 2016) et décroché une médaille de bronze au Salon international de l'invention et de l'innovation de Koweït City, en janvier 2017.

A rappeler qu'Abdoulaye Ndiaye Touré est chevalier de l'ordre national du mérite du Sénégal, depuis novembre 2015. Il repose, désormais, au cimetière de Darou Mousty où il est inhumé, mercredi.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.