Guinée: Mamou - 2 800 Kgs de chanvre indien saisie après l'incinération de plus de 1800 autres kilogrammes

25 Novembre 2020

Une source locale nous apprend que les forces de défense et de sécurité en collaboration avec les populations locales ont saisi 2800 kilogrammes de chanvre indien à Berteyah dans la commune rurale de Soyah, préfecture de Mamou en moyenne Guinée le dimanche 22 novembre 2020.

C'est ce lundi qu'El Hadj Sidiki Camara procureur de la République près le tribunal de première instance (TPI) de Mamou a donné l'information aux médias.

Aux dires du procureur, dès que les agents sont arrivés, les trafiquants qui y sont arrivés là veille, ont abandonné leurs colis et leurs motos au nombre de 11 pour prendre la poudre d'escampette.

« Dans les 11 motos, deux sont immatriculées en Guinée, une en Sierra Léone et les neuf autres sont sans immatriculation. Les trafiquants transportaient sur ces motos, quatorze colis de chanvre indien bien emballés dans des sacs de 200 kilogrammes soit en tout 2800 kilogrammes », a-t-il fait savoir.

Aux dernières nouvelles, les 2800 kilogrammes et les 11 motos ont été transportées à la compagnie de gendarmerie et le procès de ces présumés trafiquants est prévu pour ce mardi 24 novembre 2020.

Saisis dans la commune urbaine de Mamou, dans les communes rurales de Ouré-Kaba et de Soyah depuis janvier dernier, 1850 kilogrammes ont été brûlés sur ordre du président du tribunal de première instance (TPI) de Mamou en présence des autorités communales, préfectorales et régionales le samedi 21 novembre dernier à Dounkiwal, sur l'axe Mamou-Faranah.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.