Cameroun: « Les opérateurs économiques reviennent »

interview

Roger Tafam, maire de la ville de Bafoussam.

La ville de Bafoussam est en pleine transformation. Comment appréciez-vous tous ces travaux en cours ?

Je suis un maire heureux parce que je suis arrivé au moment où beaucoup de projets étaient engagés. La ville est en train de subir une transformation à grande vitesse. De nombreuses infrastructures, notamment la route, les jardins, parcs et bâtiments sont en chantier. Tant il y a des financements : spécial CAN, financement spécial du chef de l'Etat et ceux du C2D, et c'est grâce à tous ces fonds que la ville de Bafoussam est en train de s'embellir. Il est question d'améliorer le cadre urbain et l'image de la ville.

Qu'est-ce que tous ces changements peuvent apporter sur le plan économique ?

Beaucoup de choses. La ville était bien sinistrée. Il y a beaucoup d'activités qui ont été suspendues à cause de la poussière. Aujourd'hui, toutes ces activités vont reprendre. D'ailleurs, j'ai pris contact avec les opérateurs économiques qui avaient quitté la ville. Beaucoup sont en train de chercher de nouveaux bâtiments pour s'installer. Il y en a qui cherchent par exemple des locaux pour installer des cafés, des restaurants, des magasins et autres petits métiers qui ne se faisaient plus à cause du mauvais état de la voirie.

Qu'est-ce que vous prévoyez en perspective ?

Il est question de continuer à contacter ces capitaines d'industrie afin qu'ils viennent investir ici. Nous avons également en projet de construire de nouveaux marchés, surtout des espaces marchands spécialisés. De manière à ce que la ménagère sache exactement où aller pour s'approvisionner en tel ou tel produit précis. Toujours en perspective, il y a des gares routières à aménager aux différentes entrées de la ville. Nous avons déjà entrepris le dégagement des axes principaux et allons continuer avec la plantation des arbres d'agrément ainsi que des fleurs pour l'embellissement de la ville.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.