Afrique: Confédération africaine de football - La vie continue

Constant Omari, désormais président par intérim, devra conduire dans les prochains mois l'élection d'un nouveau président.

Autant son élection en 2017 avait été un coup de tonnerre, autant la fin du mandat d'Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football (Caf) est fracassante. Lundi dernier, le Malgache a été suspendu cinq ans de toute activité (administrative, sportive et autres) relative au football au plan national et international par la commission d'éthique de la Fifa. Une décision notifiée au concerné le même jour pour manquement à son devoir de loyauté, gratifications et avantages, gestion inappropriée des fonds et abus de sa fonction de président de la Caf. Une suspension qui n'a pour le moment suscité aucune réaction officielle du principal concerné. Actuellement en convalescence après avoir contracté le coronavirus, Ahmad peut toujours faire appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport (Tas). Ce qui ne serait pas une nouveauté dans ce type de verdict. Michel Platini et Joseph Blatter ont engagé une telle démarche après avoir été suspendus huit ans en 2015 par la Fifa.

De son côté, la Caf a officiellement pris acte de la suspension informe du maintien du « calendrier de l'ensemble de ses activités et programmes ». Si l'on s'en tient à ce qui précède, la programmation du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) 2020 du 16 janvier au 7 février 2021 au Cameroun ne devrait donc pas connaître de changement. Contrairement à ce que pense une certaine opinion. Hier, la 42e session de l'assemblée générale ordinaire a été annoncée pour le 11 décembre par visioconférence depuis Le Caire, alors qu'elle était initialement prévue à Addis-Abeba en Ethiopie.

Candidat à sa propre succession, Ahmad est désormais hors-jeu pour l'élection prévue le 12 mars 2021. Patrice Motsepe (Afrique du Sud), Jacques Anouma (Côte d'Ivoire), Ahmad Yahya (Mauritanie) et Augustin Senghor (Sénégal) sont désormais seuls en lice. Mais cette élection pourrait avoir lieu avant mars 2021 à la lecture de l'article 24 alinéa 9 des statuts de la Caf. Le Congolais Constant Omari, président par intérim, est tenu en cas de cessation définitive d'exercice du président, de convoquer une assemblée générale extraordinaire élective dans un délai de quatre mois à compter de la survenance de la vacance définitive. La date de l'élection pourrait donc survenir avant le 12 mars 2020. Mais pour l'heure, Constant Omari va présider la cérémonie protocolaire de remise du trophée de la Ligue des champions ce vendredi au Caire entre Zamalek et Al Ahly.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.