Cameroun: Sécurité - Le Sud reste en éveil maximal

Des stratégies pour le déroulement des régionales et des fêtes de fin d'années en toute sérénité ont été précisées mardi dernier au cours d'une réunion sécuritaire présidée par le gouverneur.

La salle des actes de l'Hôtel de ville de Sangmélima a servi de cadre, mardi, 24 novembre dernier, aux travaux du Comité de coordination opérationnelle du maintien de l'ordre et de sécurité (CCO), pour le compte du deuxième semestre de l'exercice 2020. C'était sous la présidence du gouverneur de la région du Sud qui avait, à ses côtés, les quatre préfets de l'Océan, de la Vallée-du-Ntem, de la Mvila et du Dja-et-Lobo.

Des autorités administratives, réunies autour de Félix Nguélé Nguélé, auxquelles se sont joints le procureur général près la Cour d'appel du Sud et l'ensemble des responsables des forces de sécurité et de maintien de l'ordre. Bien avant la tenue des échanges et la clôture des travaux à huis clos, la phase protocolaire d'ouverture a vu deux principales prises de parole : le mot de bienvenue du maire de Sangmélima, Jean Faustin Bekono, et le mot introductif de Félix Nguélé Nguélé.

De ces deux interventions, il ressort que « Sangmélima, chef-lieu du Dja-et-Lobo, présente un climat apaisé dans un environnement sécuritaire satisfaisant, conduisant à un climat propice au progrès », d'une part, et que la région du Sud se porte relativement bien, d'autre part.

Le gouverneur Félix Nguélé Nguélé a ainsi passé en revue l'état de santé de la région dont il a la charge. Ainsi, au niveau politique, le Sud, comme l'ensemble de la nation, s'apprête pour les élections régionales dont les collèges électoraux ont été convoqués pour le 6 décembre prochain. « Cette très haute décision du président de la République constitue une avancée décisive et historique dans le processus de parachèvement et de consolidation de la décentralisation au Cameroun », soutiendra alors Félix Nguélé Nguélé. Répercutant les recommandations faites lors de la conférence semestrielle des gouverneurs de régions, Félix Nguélé Nguélé a souligné que les assises du CCO sont l'occasion d'évaluer les mesures prises et envisagées en vue de la tenue sereine de cette consultation électorale et définir les contours d'une veille sécuritaire sans faille à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Sur le plan économique et social, la situation de la région est peu reluisante du fait des effets pervers de la pandémie de la maladie à coronavirus ayant entraîné, entre autres, la fermeture des frontières. Sur le plan administratif, les différents services ont bien fonctionné avec une priorité accordée au numérique. Sur le plan sécuritaire, quelques faits saillants ont été signalés dans la Vallée-du-Ntem avec l'opposition des forces vives de ce département à l'occupation des 66 430 ha de terrain par une agro-industrie ; le kidnapping d'un opérateur économique dans l'Océan ; la saisie de 118 pointes d'ivoire à Ambam, le 22 octobre dernier ; les cambriolages dans les services publics... Des faits et tant d'autres qui justifient une veille sécuritaire permanente en cette période sensible. Pour le mieux-être de tous les citoyens.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.