Sénégal: Récurrence des incendies dans les marchés - Le ministre de l'intérieur pour le respect strict des normes de sécurité

25 Novembre 2020

Pas moins de 70 incendies ont été dénombrés dans les différents marchés du pays, durant ces 5 dernières années.

Le décompte a été fait par l'actuel ministre de l'Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diom qui trouve que ce nombre est symptomatique du problème d'organisation qui affecte les marchés. Pour cette raison, il informe que le gouvernement est en train de moderniser ces marchés, tout en y incluant la réhabilitation de certains ouvrages.

Pour autant, M. Diom est d'avis que ce programme ne saurait être mis en œuvre sans le respect strict du cadre réglementaire qui existe au sein des marchés, depuis plusieurs années.

Il a par conséquent estimé qu'il va falloir veiller au respect de ces règles de sécurité, mais également, travailler en parfaite collaboration avec tous les acteurs qui interviennent dans les marchés.

Il s'agit, selon lui, de veiller au respect de toutes les règles de bonne occupation des marchés, de délimitation des périmètres des marchés, de surveillance de tout ce qui est de nature à entraîner des incendies.

Pour les marchés à construire, il pense qu'il faudra veiller à ce qu'il y ait des plans cadastraux, des plans d'aménagement, et que les règles issus de l'arsenal juridique soient respectées.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.