Afrique de l'Ouest: Lancement officiel du projet « She Trades Afrique de l'Ouest »,

25 Novembre 2020

La Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire (Cci-ci) en partenariat avec le Centre du commerce international (Itc), a procédé ce mercredi 25 novembre 2020, dans ses locaux, à Abidjan-Plateau, au  en présence de Mme Koné Yah Mariama, conseillère technique, représentant le ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba.

Financé par l'Agence coréenne de coopération internationale (Koica) et mis en œuvre par Itc, ce projet vise à renforcer les capacités de 24 Petites et moyennes entreprises (Pme) ou de coopératives dirigées par des femmes en Côte d'Ivoire.

Mme Koné Yah Mariama a félicité Itc et Koica pour cette contribution à l'essor des filières anacarde, karité et manioc en Côte d'Ivoire. Pour elle, ce projet permettra de valoriser considérablement les produits agricoles transformés par les entreprises des filières sélectionnées. « Au moment où la Côte d'ivoire amorce son industrialisation, ce projet vient à point nommé.

Car il permettra de renforcer la compétitivité et l'inclusion dans ces secteurs mais aussi d'accroître les opportunités pour les 24 entreprises sélectionnées qui sont gérées ou dirigées essentiellement par des femmes de Côte d'Ivoire », a-t-elle déclaré.

Ce projet, selon la représentante du ministre Souleymane Diarrassouba, s'inscrit dans la droite ligne de la stratégie nationale d'exportation mise en place par le gouvernement à travers le renforcement de compétitivité des entreprises exportatrices. C'est pourquoi elle invite les bénéficiaires à profiter pleinement de cette opportunité qui leur est offerte à travers le projet « She Trades Afrique de l'Ouest ».

Le Coordonnateur national du projet « She Trades Afrique de l'Ouest », Daouda Yao, a souligné que l'objectif d'ici 2023, est d'améliorer les conditions de vie de 10 mille femmes à travers les chaînes de valeurs inclusives en Côte d'Ivoire, en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Ainsi, les filières de l'anacarde, du manioc et du karité ont été retenues pour la Côte d'Ivoire ; l'anacarde et le manioc pour la Sierra Leone ; le manioc pour le Libéria et le karité pour la Guinée.

« En Côte d'Ivoire, le projet renforcera les capacités de 14 Pme dans la filière anacarde ; 5 dans la filière Karité et 5 dans la filière manioc. En outre, il apportera un appui à 2500 ménages agricoles », a précisé Daouda Yao.

Il a exhorté les Pme bénéficiaires de ce projet à être assidues aux différentes formations et à mettre les connaissances acquises en pratique dans leurs différentes entreprises. Le coordonnateur national du projet « She Trades Afrique de l'Ouest » souhaite un partenariat durable entre la Cci-ci et l'Itc.

Le vice-président, Maguiraga Bakary, au nom du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire, Faman Touré, s'est félicité de cette initiative. Pour lui, ce programme s'inscrit dans la ligne des missions de la Cci-ci, notamment « l'appui aux acteurs des entreprises du secteur privé ivoirien au sein desquelles les Pme constituent la frange la plus importante avec un taux de près de 90% ».

Poursuivant, M. Maguiraga Bakary a précisé que la Cci-ci aura la charge, dans le cadre du partenariat signé avec l'Itc, de mettre en œuvre des séances de renforcement des capacités au profit des entreprises bénéficiaires sélectionnées.

Selon lui, la formation va durer six mois c'est-à-dire de novembre 2020 à mai 2021. A cet effet, les bénéficiaires seront formées sur la comptabilité, le commerce, le droit et la fiscalité, l'accès aux prêts et aux financements, et le développement des entreprises. « Je voudrais par conséquent engager toutes les bénéficiaires à tirer le meilleur profit de ce programme pour assurer la compétitivité de leurs entreprises », a exhorté le représentant de Faman Touré.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.