Maroc: Tenue à Rabat du premier forum des compétences marocaines résidant en Asie

Rabat — Les travaux de la première journée du forum des compétences marocaines résidant en Asie ont eu lieu, mercredi à Rabat, sous le thème "pour une contribution efficace des compétences marocaines à l'étranger aux projets d'investissement et à la promotion de l'innovation et de l'intelligence artificielle au Maroc.

Organisé par le ministère délégué auprès du ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, ce premier forum (25 et 26 novembre), a pour objectif de créer un réseau des compétences marocaines résidant en Asie dans les domaines liés aux nouvelles technologies et de valoriser la contribution de ces compétences dans les domaines de l'investissement, l'innovation et l'intelligence artificielle à travers le transfert d'expertise et du savoir-faire.

Il vise également à informer ces compétences marocaines résidant en Asie des opportunités qu'offre le Maroc pour le développement des partenariats avec le secteur public et privé et les universités et centres de recherche.

Intervenant à cette occasion, la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l'étranger, Nezha El Ouafi, a indiqué que la communauté marocaine à l'étranger a connu, ces dernières années, de profondes transformations démographique, socio-professionnelle, culturelle et économique, soulignant l'émergence d'une partie importante de compétences et de hautes expertises spécialisées dans plusieurs domaines.

Le ministère accorde une grande importance à l'accélération de la réalisation du chantier de mobilisation des compétences résidant à l'étranger et œuvre à transformer son approche, en institutionnalisant sa contribution aux chantiers de développement au niveau national et territorial, afin qu'elle soit intégrée dans le processus de mise en œuvre des programmes des secteurs nationaux prioritaires, a affirmé Mme El Ouafi.

A cet égard, le ministère a œuvré pour la création d'équipes de travail avec le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministère du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport aérien et de l'Economie sociale ainsi qu'avec certains centres et établissements nationaux, a-t-elle précisé, ajoutant que son département a également lancé des programmes renouvelables et des initiatives participatives dans le but d'un investissement optimal du capital humain, immatériel et matériel des compétences nationales à l'étranger.

Dans ce ce sens, la ministre a rappelé le lancement du programme "Académie des compétences marocaines résidant à l'étranger" (MRE Academy), qui vise à mobiliser les réseaux des compétences marocaines du monde en faveur du développement économique et durable du Royaume, ainsi que le soutien des étudiants en formation professionnelle au Maroc, en adéquation avec les besoins du marché du travail.

De son côté, le président du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME), Idriss El Yazami a souligné que la présence de la communauté marocaine en Asie confirme les transformations fondamentales engendrées par la mondialisation, insistant sur la nécessité de revoir le phénomène de fuite des cerveaux, car il constitue une opportunité importante pour le Maroc afin d'adhérer à la mondialisation des connaissances.

M. El Yazami a également appelé à une évaluation des politiques publiques liées à la mobilisation des compétences marocaines à l'étranger, pour tirer les leçons des programmes précédents et élaborer une politique qui ne change pas par succession de gouvernements, ainsi qu'à attirer les compétences étrangères et leur fournir les ressources nécessaires à la stabilité au Maroc.

Pour sa part, le représentant du ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Anas Bennani, a mis en exergue l'importance de renforcer la mise en réseau entre les compétences marocaines présentes en Asie et leurs homologues au Maroc, dans le but d'échanger des expériences et de mettre en place des mécanismes pour assurer le transfert des connaissances, des technologies et des expertises, notamment celles liées à la recherche scientifique.

Il a noté que le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique œuvre à l'élaboration d'un ensemble de programmes en partenariat avec le ministère délégué dans le cadre de la coopération avec les Marocains résidant à l'étranger, en l'occurrence, le programme du Forum international des compétences marocaines résidant à l'étranger, "FINCOM", dans le but de faire participer les compétences marocaines résidant à l'étranger dans le développement économique, social et culturel.

Par ailleurs, le représentant de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger, Abdessalam El Fettouh, a fait savoir qu'en plus des transferts financiers de la communauté marocaine en Asie, cette catégorie apportera un apport qualitatif au niveau des secteurs à plus forte valeur ajoutée tels que l'ingénierie, la finance, la nouvelle technologie, l'innovation et l'intelligence artificielle.

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger accorde un intérêt particulier à l'accompagnement des activités et initiatives de la diaspora marocaine en faveur de développement de leur mère patrie à travers l'investissement, a-t-il ajouté.

S'agissant de la question de l'entrepreneuriat, le président de la Région 13 à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Karim Ammour, a affirmé dans son intervention, par visioconférence, que le marché asiatique offre des opportunités d'investissement prometteuses pour la communauté marocaine résidant dans cette région, qui a connu dernièrement une croissance rapide.

L'implication des compétences marocaines résidant en Asie dans le marché du travail asiatique donne au Maroc une force propositionnelle et d'investissement importante pour construire le Maroc de demain, a-t-il dit, considérant que la grande volonté des Marocains du monde pour contribuer au développement national, ainsi que leur connaissance des bases du travail dans le Royaume les encouragent à donner un plus qualitatif.

Intervenants à ce forum, qui a connu la participation des compétences marocaines résidant en Asie par visioconférence, les ambassadeurs du Japon et de la Malaisie au Maroc ont salué le sérieux des Marocains résidant en Asie dans tous les domaines dans lesquels ils sont actifs.

Le ministère délégué a mis en place un ensemble de mécanismes et systèmes liés à l'encouragement et le soutien des investisseurs marocains résidant à l'étranger, vu que leurs compétences et qualifications répondent aux besoins du Maroc en termes d'apport d'expertise et de connaissance dans plusieurs domaines, souligne-t-on.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.