Maroc: La phase III de l'INDH fait partie des grands chantiers mis en œuvre par le ministère de l'intérieur (M. Laftit)

Rabat — La troisième phase de l'Initiative nationale pour le développement humain (2019-2023) fait partie des grands chantiers que le ministère de l'intérieur veille à mettre en œuvre, a affirmé mercredi à Rabat le ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit.

Présentant le projet de budget de son département au titre de l'exercice 2021 devant la Commission de l'Intérieur, des collectivités territoriales et des infrastructures à la Chambre des conseillers, M. Laftit a mis l'accent sur les objectifs de la troisième phase de l'INDH, rappelant les premières assises du développement humain, tenues les 18 et 19 septembre 2019 à Skhirat en tant qu'occasion pour examiner les moyens de promouvoir le capital humain des générations montantes, de soutenir les catégories en difficulté, et de lancer une nouvelle génération d'initiatives génératrices d'emplois.

Le ministre a en outre souligné que dans le cadre du programme relatif au rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base dans les espaces territoriaux les moins équipés, il a été procédé jusqu'en août dernier à la réalisation de 541 projets pour un montant de 784 millions de DH, avec une contribution de l'INDH à hauteur de 687 MDH, bénéficiant à près de 780.000 personnes.

En matière d'accompagnement des personnes en situation de précarité, composante essentielle de ce chantier royal, un total de 988 projets et 676 activités ont été programmés au titre de 2019-2020 pour un montant de plus d'un milliard de dirhams, dont une contribution de l'INDH à hauteur de 814 MDH.

En outre, une enveloppe budgétaire de 300 millions de DH a été accordée aux différentes préfectures et provinces dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie de la Covid-19, a-t-il poursuivi, précisant que ces fonds ont été notamment consacrés à la santé de la femme et de l'enfant et à l'accompagnement des personnes en situation de précarité.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme d'"amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes", les années 2019 et 2020 ont été marquées par l'équipement et l'aménagement de quelque 71 structures d'accueil baptisées "plateforme des jeunes" pour une enveloppe budgétaire 113 millions de dirhams, a noté le ministre.

Il n'a pas manqué de rappeler la signature de conventions pour assurer l'accompagnement technique et la formation des jeunes afin d'encourager leur employabilité, relevant que le programme d'impulsion du capital humain des générations montantes en 2020 a porté ses fruits sur le terrain, que ce soit l'axe relatif à la santé maternelle et infantile ou celui lié à la formation.

Selon M. Laftit, l'accent est également mis sur la protection sociale avec la mise en place de deux plateformes numériques portant sur le registre national de la population et le registre social unifié. Ces deux plateformes seront opérationnelles en 2022 dans la phase d'expérimentation dans leur généralisation sur tout le territoire national entre 2023 et 2025.

Il a été en outre procédé cette année à la publication de 16 guides et circulaires pour une mise en œuvre optimale du système juridique des Soulaliyates, en plus du lancement des activités des centres régionaux d'investissement dans leur nouveau format.

Au cours de cette réunion, le ministre a indiqué que 37,61 milliards de DH ont été alloués dans le cadre du budget sectoriel du ministère de l'Intérieur au titre de l'exercice 2021.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.