Ile Maurice: Rs 375 roupies - Le patronat mécontent !

25 Novembre 2020

Le ministre des finances a tranché. Ainsi, tous ceux touchant moins de Rs 50,000 obtiendront une compensation salariale de Rs 375 à partir de janvier 2021.

C'est ce qu'a déclaré Renganaden Padayachy au Shri Atal Bihari Vajpayee Tower, ce mercredi, en présence des employeurs et du corps syndical. Ce dernier a parlé des retombées de cette année, qui sera historiquement l'une des plus difficiles. «Notre génération a vécu une année qui restera marquée à tout jamais. Mais le gouvernement a su être présent pour tous les employés et les employeurs,» a résumé le ministre des finances.

C'est ainsi que face à la conjoncture actuelle, la somme de Rs 375 a été évoqué. «Nous allons faire des package pour aider les PME et aussi le secteur de l'exportation. Le secteur touristique ne sera pas oublié. Nous espérons que cette compensation va apporter son poids et qu'en 2021 nous puissions reprendre notre envol.»

Cette annonce a été plutôt bien accueillie par la classe syndicale, surtout dans le contexte actuel. Pour Rashid Imrith, l'idéal aurait été Rs 500. «Comme le ministre a parlé d'un package, et qui viendra avec les prochaines mesures budgétaires, donc attendons voir,» espère-t-il. Par contre, pour Business Mauritius, cette compensation pourrait peser lourd dans la balance.

Selon les caculs de Pradeep Dursun, Chief Operating Officer (COO) le coût additionnel tourne autour de Rs 2 milliards. Le mécontentement de Pradeep Dursun : «Avec le Covid on aurait pu exceptionnellement ne pas accorder de compensation. Je crains des licenciements,» conclut-il.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.