Soudan: Comités de résistance nient les liens aux partis politiques et rejettent réconciliation avec les islamistes

Khartoum — Les comités de résistance ont nié leurs liens avec les partis politiques, rejeté l'intrusion des partis en eux et ont déclaré leur rejet de toute réconciliation avec les islamistes.

Membre des comités de résistance, Abu-Al-Gasim Shogar a dit dans le forum régulier de l'Agence Soudanaise de Presse Mardi que les comités de résistance sont la soupape de sécurité du Soudan, soulignant qu'ils sont une entité unifiée et devraient être éloignés du travail du parti.

Il a appelé à accélérer la formation du Conseil Législatif, restructurer le Conseil Central pour la Liberté et le Changement et à mener une enquête équitable sur la rupture du sit-in.

Il a souligné que les comités de résistance se coordonnent avec les comités régionaux pour l'unification et cohésion pour préserver les objectifs de la révolution.

Il a dit que la non-représentation des comités de résistance au centre de décision de Liberté et de Changement affaiblissait les comités.

Abdullah Abdul Hamid, membre des comités de résistance, a appelé à un changement radical sous la lumière de l'entrée des parties au processus de paix, mettant en garde les forces de lutte armée contre les erreurs et évitant les erreurs commises par les Forces de liberté et de changement.

Il a dit qu'ils cherchaient à corriger les concepts classiques des forces politiques pour atteindre les objectifs de la révolution, expliquant que la liberté soulevée par la révolution en tant que slogan n'a pas été complété.

Par ailleurs, Ahlam Khader, la mère du martyr Hazaa, qui a pris la parole lors de la conférence de presse, a appelé les comités de résistance à s'unir, se cohésion et se distancier des forces du parti.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.