Egypte: Coronavirus-Egypte - Le pays est prêt à affronter la deuxième vague

La ministre de la Santé et de la Population, Hala Zayed, a affirmé que le pays était prêt à affronter la deuxième vague du coronavirus, ajoutant que la main d'oeuvre a été formé pour appliquer des protocoles scientifiques pour traiter les personnes infectées et le nombre de sièges de la hotline (105) a été porté à 800 en arabe et en anglais, pour accélérer les réponses aux demandes de renseignements.

Mme Zayed a tenu ces propos lors de sa participation pour la deuxième journée consécutive à un atelier pour travailleurs médicaux, en coopération avec la Harvard Medical School américain. La ministre de la Santé a passé en revue les derniers développements de la situation épidémiologique en Égypte par rapport aux pays du monde et des mesures de prévention et de précaution prises par l'État égyptien, à partir de l'enregistrement du premier cas jusqu'à l'heure actuelle.

Le protocole de traitement des cas de coronavirus est continuellement mis à jour, a ajouté Mme Zayed, notant que 27 cellules de crise reliées à la cellule centrale continuent de fonctionner pour surveiller et répondre rapidement aux cas d'infection.

La ministre de la Santé a déclaré qu'une coopération avait été établie avec l'Organisation mondiale de la santé et la société biopharmaceutique chinoise Sinovac dans le cadre du plan du ministère pour lutter contre le Coronavirus, pour démarrer une nouvelle ligne de production dans la fabrication de vaccins, en plus d'agrandir les laboratoires centraux pour atteindre 60 laboratoires spécialisés au niveau des gouvernorats de la République.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.