Maroc: Chambre des Conseillers - Adoption à l'unanimité du projet de loi portant réforme du Crédit populaire du Maroc

Rabat — La Commission des finances, de la planification et du développement économique relevant de la Chambre des Conseillers, a adopté à l'unanimité, mercredi à Rabat, le projet de loi n°32.20 modifiant et complétant la loi n°12.96 portant réforme du Crédit populaire du Maroc.

Présentant ce projet de loi devant la commission, le ministre de l'Économie, des finances et de la réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun, a précisé que ce projet porte sur le renforcement des organes de gouvernance du Groupe Crédit populaire du Maroc et la promotion de ses fonds propres.

Il s'agit de restructurer le capital de la banque centrale populaire et libérer une partie du capital détenu par les banques populaires régionales, qui sont des banques coopératives déployées à l'échelle de toutes les régions du Maroc, dont le capital est détenu à hauteur de 51% par la banque centrale, a-t-il noté.

Dans le détail, ce projet propose la réduction de la part de participation des banques populaires régionales dans la centrale de 51% à 34%, soit 17% qui seront investis dans les fonds propres de ces banques, a-t-il fait savoir, soulignant que la capacité des banques à financer l'économie et accorder des prêts repose en grande partie sur la disponibilité des fonds propres.

Rappelant la vision stratégique du Groupe crédit populaire du Maroc qui a connu des transformations majeures durant les dernières années, le ministre a relevé que ce projet de loi permet de renforcer l'assise financière de la Banque centrale populaire, tout en maintenant les banques régionales populaires en tant qu'actionnaires majeurs dans son capital.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.