Cameroun: Le Sous-préfet de Maroua 2e interdit la marche du Collectif citoyen contre les souffrances du peuple

25 Novembre 2020

Cameroun - Le collectif citoyen contre les souffrances du peuple a déclaré récemment auprès de l'autorité administrative compétente de la ville de Maroua, capitale de la région de l'Extrême-Nord, une marche pour le dimanche 29 novembre prochain.

Ce collectif comptait au cours de cette marche pacifique, dénoncer l'absence de routes, d'eau potable et d'électricité.

Et comme il fallait s'y attendre pour l'organisation des manifestations qui n'ont pas pour but d'encenser le pouvoir en place, cette marche de ce Collectif a été interdite par le Sous-prefet de Maroua .

Dans sa décision qui date du 24 novembre 2020, le sous-préfet de la Commune de Maroua II Julien Eymard Plong indique que cette marche est "proscrite jusqu'à nouvel ordre".

Il précise que «toutes marches, activités, publications, réunions et manifestations publiques projetées par le "Collectif citoyen contre les souffrances du peuple" sur l'étendue de l'arrondissement de Maroua II» sont interdites.

Par ailleurs, Jean Pierre BOUTCHE, l'initiateur de ladite marche dit la maintenir. " On va s'inspirer de notre culture sahélienne pour exprimer notre ras-le-bol » a écrit sur sa page facebook Jean Pierre BOUTCHE.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.