Sénégal: Plaidoyer pour un renforcement de la qualité des informations contractuelles et tarifaires des banques

Dakar — Le président du conseil d'orientation de l'Observatoire de la qualité des services financiers (OQSF), Momar Diop, préconise un renforcement de la qualité des informations contractuelles et tarifaires des structures bancaires, un défi majeur que ces dernières sont selon lui appelées à relever.

"Le renforcement de la qualité des informations contractuelles et tarifaires susceptibles d'intéresser l'usager, pendant la relation commerciale avec la banque ou les services financiers décentralisés, reste un défi majeur à relever", a-t-il indiqué.

M. Diop intervenait, mardi, à Dakar, au cours d'un atelier de formation et de sensibilisation des associations de consommateurs sur les conventions de compte et de crédit et les taux d'intérêt débiteur.

Selon lui, cette session apportera aux différentes organisations consuméristes, les éléments de réponse dont elles ont besoin pour jouer pleinement leur mission de veille et d'alerte au bénéfice d'une plus grande inclusion financière de la population encore méfiante vis-à-vis du système financier.

"Les organisations consuméristes, compte tenu de leur diversité, constituent une cible privilégiée du fait de leur capacité à se muer en relais pour assurer la dissémination financière à leurs membres et au-delà, à tous les segments de la population", a fait observer Momar Diop.

Il est revenu sur "le contexte actuel de globalisation des économies, de libéralisation et de promotion de l'inclusion financière", lequel requiert selon lui de la part des opérateurs financiers en général et des banques et institutions de microfinance en particulier, "des services plus adaptés, de meilleure qualité et à moindre coût".

Il estime que l'éducation financière apparaît "plus que nécessaire" dans l'optique de permettre aux populations de se familiariser avec les rudiments financiers et dans l'optique de la diffusion des "connaissances minimales permettant à tout usager ou client, de gérer au mieux un budget, un compte, un crédit et des moyens de paiements".

"Les points d'échange et d'éclairage issus de cette rencontre, permettront de répondre à notre préoccupation commune et celle des autorités, consistant à booster le taux global d'utilisation des services financiers", a conclu le président du conseil d'orientation de l'OQSF.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.