Afrique: L'OMS appelle à la lutte contre le coronavirus

Le Comité régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique (OMS/Afrique) a consacré, le 25 novembre, une session sur la Covid-19 afin de faire le point de la gestion de la pandémie et dégager des perspectives.

Les experts ont à cette occasion examiné deux points, à savoir les leçons tirées de la gestion de la Covid-19 et le budget programme 2021-2023 de l'OMS/Afrique, lors de la reprise des travaux de la soixante dixième session organisée par visioconférence sous la présidence de la ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo.

La ministre a émis le souhait à l'organisation de prendre en compte les points sur la pandémie dans son allocution. La prise en compte de ces points est axée sur l'engagement politique de haut niveau, le renforcement du cadre de la solidarité et du leadership collectif, l'intensification de la recherche sur les produits issus de la médecine traditionnelle afin qu'elle intègre les moyens thérapeutiques.

Elle a également sollicité le renforcement du processus et des mécanismes d'accès au vaccin contre la pandémie, le partage des informations inhérentes à la gestion de la pandémie au niveau des nœuds transfrontaliers.

Jacqueline Lydia Mikolo poursuit que c'est aussi l'occasion de préserver les acquis et de travailler ardemment ensemble à contenir l'éventuelle deuxième vague de la pandémie en Afrique. « ... Créer des synergies pour lutter contre le relâchement observé ici et là, en renforçant la communication et la surveillance épidémiologique, premier rempart contre les comportements à risque et le non-respect des mesures de prévention », a-t-elle indiqué.

En ce qui concerne le budget programme 2021-2023, les experts ont souligné dans leurs interventions le changement apporté par l'OMS. Son élaboration a été orientée par l'accord conclu par les Etats membres du 13ème programme général du travail, l'impact de la Covid et bien d'autres. Ce budget, indiquent-ils, est un appui qui apportera beaucoup de chose dans le monde et plus particulièrement en Afrique.

Selon eux, l'année 2022 sera basée sur les soins de santé primaire, la préparation des situations d'urgences et l'organisation des secours, les médicaments essentiels, les vaccins. Elle concerne aussi les produits diagnostics et le volet de la gouvernance de la couverture sanitaire universelle.

La directrice régionale de l'OMS/Afrique a réaffirmé l'appui de cette institution à l'éradication de la poliomyélite sauvage et a assuré l'acquisition des vaccins. Elle a lancé un appel de solidarité et à la lutte contre les maladies.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.