Togo: Un accord gagnant-gagnant

25 Novembre 2020

Les députés avaient adopté en juin dernier le projet de loi qui autorisant la cession du capital de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT). C'est le Groupe singapourien Olam qui a acheté 51% des parts détenues par l'Etat. La société a officialisé l'opération dans un communiqué du 20 novembre.

A l'issue du conseil des ministres qui s'est tenu mercredi, le communiqué souligne qu"il s'agit d'un partenaire (Olam) de renom déjà fortement impliqué en tant qu'acheteur du coton togolais, dont l'expertise est reconnue et dont la présence dans plusieurs pays voisins est couronnée de succès'.

Cette cession, précise le texte, a pour objectif de doubler les rendements notamment en exploitant la carte de fertilité des sols , de moderniser l'outil industriel sur toute la chaîne, de la production à la transformation, de développer la marque coton made in Togo' afin de jouir d'un différentiel de prix par rapport à la qualité.

Cette alliance permettra aux producteurs d'augmenter leurs revenus, notamment par la mise en place d'un mécanisme de stabilisation qui constituera une protection face à d'éventuelles fluctuations des prix du coton sur le marché international.

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.