Congo-Kinshasa: Consultations présidentielles - Le FCC décline l'invitation de Félix Tshisekedi

Clôture de la seizième et dernière journée des Consultations présidentielles sous la direction du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La plate-forme politique qui se dit non concernée par ces consultations est, par ailleurs, disposée à dialoguer avec le président de la République « dans le cadre de l'accord qui lie les deux parties et dans le respect de la constitution ».

Les présidents des regroupements politiques membres du Front commun pour le Congo (FCC) ont levé l'option par rapport à l'invitation du président de la République pour les consultations. À l'issue de leur réunion tenue le 25 novembre à Kinshasa, ces cadres de la plate-forme du sénateur à vie et ancien président Joseph Kabila se sont dit non concernés par ces consultations tenues par le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, depuis près de trois semaines, en vue de constituer une union sacrée pour la nation.

A en croire le ministre Steve Mbikayi, membre de la conférence des présidents, qui a livré cette information, le FCC reste, par ailleurs, disposé à dialoguer avec le président de la République. « Le FCC reste disposé à dialoguer avec son Excellence Monsieur le président de la République dans le cadre de l'accord qui lie les deux parties et dans le respect de la Constitution », a-t-il dit.

Il est, par ailleurs, rappelé que ces consultations devraient être clôturées le 24 novembre. Le report d'une journée serait dû, selon des sources concordantes, à l'attente de la position du FCC, qui a avait souhaité être reçu par le chef de l'Etat et qui avait, de ce fait, été convié pour ce faire.

Certains autres membres de ce regroupement politique, membres des institutions de la République, dont les gouverneurs et les vice-gouverneurs, ainsi que les membres des bureaux des assemblées provinciales, ont été, eux, autorisés à prendre part à ces consultations. D'autres encore, dont certains disent attendre des sanctions, n'ont pas respecté le mot d'ordre de leur plate-forme et ont pris part à ces consultations, motivant leur geste par le souci de faire avancer les choses dans le pays. Il est aussi noté que la présidence de la République a lancé une invitation pour la participation du FCC à ces consultations le 25 novembre à 15 heures.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.