Burkina Faso: Civisme fiscal - Une campagne de sensibilisation au profit de six régions

25 Novembre 2020

La Direction générale des impôts a lancé, le mercredi 25 novembre 2020 à Manga, une campagne de sensibilisation sur le civisme fiscal. L'objectif de cette communication de masse est d'améliorer surtout le degré d'acceptation de l'impôt par les usagers.

La Direction générale des impôt (DGI) veut briser la barrière qui limite le recouvrement efficient de l'impôt auprès des usagers. Elle a initié, à cet effet, une campagne de sensibilisation sur le civisme fiscal dont le lancement a eu lieu, le mercredi 25 novembre 2020, à Manga.

L'impôt, selon la gouverneure de la région du Centre-Sud, Josiane Kabré, est défini comme étant un prélèvement opéré par l'Etat sur les ressources des personnes physiques et morales et destiné à la couverture des dépenses engagées par la puissance publique pour assurer le développement.

Il représente au Burkina Faso plus de 60% des ressources de l'Etat. Malgré les efforts consentis par certains citoyens pour s'acquitter de ce devoir civique, Mme Kabré a déploré que le recouvrement des ressources ne soit pas toujours à la hauteur des attentes.

« Les administrations en charge du recouvrement des impôts rencontrent de plus en plus de difficultés, face à des besoins pourtant grandissants de l'Etat et des collectivités territoriales », a-t-elle noté.

Ces difficultés ont pour cause, selon elle, l'ignorance du fondement et du but de l'impôt, le manque de conviction quant à l'utilisation des ressources collectées et le comportement purement incivique.

A travers la campagne de sensibilisation, Josiane Kabré a dit fonder l'espoir de voir la tendance s'inverser. Elle a expliqué que cette communication de masse, rendue possible grâce à l'accompagnement financier du Programme d'appui aux collectivités territoriales (PACT), vise, entre autres, à améliorer la compréhension des populations sur les actions de la DGI, rendre les populations partie prenante en matière de perception de l'impôt, susciter l'engagement des élus locaux dans les actions de sensibilisation des citoyens pour le paiement des impôts et accroître les ressources propres des collectivités.

La campagne couvre la période du 25 novembre au 7 décembre 2020 et va concerner précisément six régions que sont le Centre-Sud, le Centre-Ouest, la Boucle du Mouhoun, les Hauts- Bassins, le Sud-Ouest et le Nord.

Aux dires également de la gouverneure du Centre-Sud, les canaux et les supports classiques seront utilisés à cet effet pour la réalisation d'activités tels que des documentaires télévisuels, des émissions et jeux radiophoniques, des spots radiophoniques et télévisuels et des représentations théâtrales.

D'une manière générale, a-t-elle aussi rappelé, les actions de communication et de sensibilisation à mener seront centrées sur l'impôt en général et les impôts locaux en particulier avec un focus sur les principales taxes reversées aux collectivités telles que la Contribution des microentreprises (CME), la taxe de résidence, la taxe de jouissance, la Taxe sur les véhicules à moteur (TVM) et la taxe sur les propriétés bâties et non bâties.

Une aubaine pour les collectivités

Le maire de la commune de Manga, Jérôme Rouamba, s'est réjoui de l'initiative de la DGI. Il s'est dit convaincu qu'elle va contribuer à renforcer les ressources collectées par les services déconcentrés de la Direction et par ricochet, au bon fonctionnement des collectivités.

« Il n'est nul besoin de rappeler que le fonctionnement des collectivités locales que nous sommes, est tributaire en grande partie de la mobilisation de ces ressources financières », a signifié M. Rouamba qui a appelé l'ensemble des collectivités à joindre leur voix à la campagne afin que le message véhiculé atteigne le maximum de personnes à travers la région du Centre-Sud.

Le directeur général adjoint des Impôts, Innocent Ouédraogo a, lui également, embouché la même trompette que l'édile de Manga tout en rappelant que l'administration fiscale a adopté cette démarche de proximité pour surtout faire comprendre le bien-fondé de l'impôt.

« Ce que nous donnons, c'est ce qui va aussi servir à bâtir nos communes, nos régions et le Burkina Faso », a signifié M. Ouédraogo.

Evoquant les actions visant à soutenir et encourager les comportements et actes de civisme fiscal des populations, la gouverneure Josiane Kabré a fait savoir que, depuis les cinq dernières années, la DGI multiplie des initiatives dans ce sens comme le déploiement d'efforts pour rendre les services des impôts accessibles à travers la création de services départementaux des impôts dans les communes, le développement des télé-procédures et la facilitation du paiement des impôts locaux via les moyens de paiement électronique offerts par les réseaux téléphoniques.

Ces différentes actions participent de l'amélioration continue des services offerts aux usagers pour s'acquitter de leur devoir civique, a fait savoir Josiane Kabré qui, du reste, a félicité la DGI pour le choix du Centre-Sud au titre des régions bénéficiaires de la campagne de communication et de sensibilisation sur le civisme fiscal.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.