Sénégal: Conclusions de la mission d'information sur les inondations, incendie des marches, causes de la maladie des pecheurs - Macky presse ses ministres

26 Novembre 2020

Le président de République, Macky Sall, veut que les ministres concernés par la gestion des inondations tirent des enseignements des conclusions de la Mission d'information de l'Assemblée nationale. Il a aussi demandé à des membres de son gouvernement de lui fournir, dans deux semaines, un rapport sur la sécurité des marchés. Mieux, il exige également que toute la lumière soit apportée sur la maladie qui touche les pêcheurs. Il a présidé hier, mercredi 25 novembre, le Conseil des ministres.

«L e chef de l'Etat demande au gouvernement d'examiner avec attention et diligence les pertinentes recommandations de la représentation parlementaire, en vue de consolider les acquis et les réalisations notables du Programme décennal de lutte contre les inondations (2012 - 2022) dont le taux d'exécution financière, à ce jour, est de 66,07% ; soit 506.714.000.000 FCFA dépensés sur 766 milliards FCFA. Il invite, dans la même dynamique, le gouvernement à veiller à l'interdiction systématique des constructions dans les zones non aedificandi», indique le communiqué du Conseil des ministres d'hier, mercredi 25 novembre 2020.

Le président Macky Sall demande également au gouvernement «de poursuivre le programme d'extension des réseaux d'assainissement (eaux usées/eaux pluviales) sur l'ensemble du territoire». Le président de la République requiert, dans ce contexte, au ministre des Finances et du Budget, à celui des Collectivités territoriales, du Développement et de l'Aménagement des territoires, de veiller à la mobilisation effective du financement d'amorçage estimé à 15 milliards FCFA et nécessaire au lancement des travaux de la phase d'urgence, dans la zone de Keur Massar, du Projet de Gestion des Eaux pluviales et d'adaptation au changement climatique (Progep 2) dont la requête de financement global s'élève à 344 millions de dollars US. En outre, le chef de l'Etat engage, par ailleurs, le ministre de l'Intérieur à lui faire parvenir l'évaluation exhaustive du Plan national d'organisation des secours (Orsec) déclenché le 05 septembre 2020). Il invite, dans la même dynamique, le gouvernement à veiller à l'interdiction systématique des constructions dans les zones non aedificandi. Il demande également au gouvernement de poursuivre le programme d'extension des réseaux d'assainissement (eaux usées/eaux pluviales) sur l'ensemble du territoire.

15 JOURS POUR DISPOSER DU RAPPORT SECURITAIRE DES MARCHES

Dans un autre registre, «le Chef de l'Etat demande au ministre de l'Intérieur, à travers la Direction de la Protection civile et les Gouverneurs de région, de finaliser, dans les quinze jours, en relation avec les maires, un Rapport national sur la situation des marchés sur le plan sécuritaire (sécurité incendie, sécurité des installations électriques etc.», lit-on dans le document. Le président de la République demande au ministre du Commerce, en relation avec les ministres en charge des Finances, de l'Economie et de la Transformation du secteur informel, de lui faire parvenir des propositions innovantes, visant la construction rapide de nouveaux marchés «aérés», «sécurisés», respectant toutes les normes en termes de construction, dans les chefslieux de région.

POUR UN SUIVI RAPPROCHE DELA MALADIE DES PECHEURSEN VUE DE...

En Conseil des ministres, le président Macky Sall a aussi exigé toute la lumière sur la maladie des pêcheurs. «Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Chef de l'Etat abordant la problématique de la maladie des gens de mer qui touche certains pêcheurs demande au ministre de la Santé et de l'Action sociale, au ministre de l'Environnement et du Développement durable de faire un suivi rapproché de ce phénomène en vue d'en déterminer les causes», lit-on dans le document.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.