Sénégal: La BAD veut accroître la performance de son portefeuille au pays

Dakar — La Banque africaine de développement (BAD) a organisé du 23 au 25 novembre 2020, dans le cadre de sa coopération avec le Sénégal, un atelier virtuel ayant pour thème le renforcement des capacités institutionnelles et clinique fiduciaire (RICF), a appris l'APS.

Ce webinaire, placé sous la coordination de l'Institut africain de développement (ECAD), était organisé en collaboration avec le bureau-pays de la Banque au Sénégal et plusieurs départements clés concernés par les thématiques "acquisitions", "décaissements et gestion financière"," éthique" et "lutte contre la corruption".

Selon un communiqué de presse, ce séminaire en ligne visant à "renforcer les capacités de gestion des projets des différentes parties prenantes, en l'occurrence les personnels des cellules d'exécution de projets (CEP), afin d'accroître la performance du portefeuille de la Banque et d'améliorer l'efficacité du développement au Sénégal".

La même source signale que plus de 70 personnes prennent part à cet atelier parmi lesquelles de hauts responsables du ministère de l'Économie, du Plan et de la Coopération, du ministère des Finances et du Budget et des ministères sectoriels concernés ainsi que des coordonnateurs de projets et des chargés de passation de marchés, de gestion financière et décaissement, et de suivi-évaluation des CEP.

L'organisation du RICF "se veut préventive et participative afin de maximiser l'impact de développement du programme-pays du Sénégal".

Il en était attendu "l'acquisition de compétences et la création d'un cadre de dialogue permettant une meilleure compréhension et une mise à jour des connaissances des règles, procédures, normes, standards et principes de la Banque par toutes les parties prenantes".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.