Algérie: Filière lait - Des mesures pour surmonter les difficultés liées au stress hydrique et la Covid-19

Alger — Toutes les mesures nécessaires pour permettre à la filière lait de surmonter les difficultés auxquelles font face actuellement ses acteurs, notamment les éleveurs, en raison du stress hydrique et de la crise sanitaire, ont été prises, a assuré mercredi le ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Abdelhamid Hemdani, cité par un communiqué du ministère.

Ces mesures ont fait l'objet d'une réunion de travail, présidée par le ministre et regroupant les cadre du secteur et les membres du Conseil National Interprofessionnel de la filière lait afin de débattre des problématiques et des dossiers qui concernent cette filière stratégique.

Parmi les mesures urgentes prises, M. Hamdani notamment a cité l'envoie d'une instruction ministérielle aux walis pour veiller au respect du dispositif d'approvisionnement des éleveurs en Son et Orge, qui font l'objet d'une spéculation notamment le Son en gros ayant atteint 3500 à 4000 DA/quintal, indique le communiqué.

En plus de cette instruction, des commissions de contrôle ont été diligentées pour effectuer des contrôles au niveau des wilayas où est observé ce phénomène qui hypothèque les efforts des éleveurs par l'augmentation des charges les rendant plus vulnérables.A ce propos, le ministre a affirmé que "les autorités publiques vont sévir contre les spéculateurs".

Il a également donné des instructions pour la révision urgente du dispositif d'accompagnement de la filière lait en insistant sur l'impératif de faire participer tous les professionnels en vue d'adapter les dispositifs au contexte actuel et aux enjeux que porte cette filière au plan économique et social.

Il a aussi insisté sur l'importance de lever toutes ces contraintes afin de permettre à cette filière stratégique de contribuer effectivement au développement de la production nationale et à la réduction de la facture des importations.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.