Sénégal: Kaolack / Enrolement à la Couverture maladie universelle - La Cicodev investit les groupements de femmes

26 Novembre 2020

Dans le cadre de ses activités endogènes de promotion du capital humain exclusivement dédiées à la santé au sein des ménages du pays, l'Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (Cicodev) a poursuivi, à Kaolack, sa campagne de sensibilisation en direction des groupements de femmes pour leurs adhésions aux mutuelles de santé.

C'était au cours d'une cérémonie tenue dans le quartier des Abattoirs Ndangane en présence de plusieurs dizaines de femmes membres de groupements. Il s'agissait pour la Cicodev de proposer aux groupements des mécanismes de financement plus adaptés à la nature de leurs économies et le rythme de collecte des revenus. Et ceci pour trouver une solution aux barrières financières qui constituent naturellement un gros souci pour les ménages dont l'écrasante majorité n'arrive pas à se payer les frais pour accéder à la santé.

Pourtant, à chaque fois qu'un problème de santé se pose, 52 % des frais sont payés par les ménages à côté des contributions de l'Etat, des partenaires techniques et financiers ou des collectivités territoriales. En plus des difficultés auxquelles les familles sénégalaises sont régulièrement confrontées pour prendre en charge tous les membres qui les composent en santé, les choses deviennent alors plus complexes pour les personnes qui tiennent cette entière responsabilité.

Pour le directeur exécutif de la Cicodev Amadou Cheikh Kanouté, "c'est surtout pour faire face à cette problématique multidimensionnelle que son organisation s'est déployée afin de mettre en œuvre les mécanismes endogènes de financement de la santé. Une expérience qui consiste à voir avec les associations villageoises d'épargne et de crédit (Avec), les "Mbotay", les associations de "Jamra" et toutes formes d'organisation où les femmes se mettent ensemble et font la mise en commun de leur propre argent, comment procéder pour garantir la santé aux ménages qui composent ces entités et surtout privilégier l'aspect sanitaire en place des autres besoins encourus".

Ainsi dans les villages, ces mécanismes endogènes de financement de santé passeront par des cotisations citoyennes et l'exploitation de champs communautaires pour la couverture universelle des populations.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.