Sénégal: Examen du projet de loi de finances initiale 2021 - L'assemblée, en marathon budgétaire !

26 Novembre 2020

Le marathon pour l'examen du projet de loi de finances 2021 débute aujourd'hui, jeudi 26 novembre. Cette année, le budget du Sénégal s'élève à 4 589,15 milliards FCFA contre 4 215,2 milliards FCFA en 2020, soit une hausse de 373,95 milliards FCFA en valeur absolue et de 8,9% en valeur relative. Le projet de loi de finances 2021 entend redémarrer le cycle vertueux de la croissance qui a chuté cette année à cause de la pandémie de la Covid-19, en mettant l'accent sur les souverainetés alimentaire, sanitaire et pharmaceutique.

L 'Assemblée nationale démarre aujourd'hui, jeudi 26 novembre, les séances plénières pour l'examen du projet de loi de finances 2021. Cette année, le budget du Sénégal s'élève à 4 589,15 milliards FCFA contre 4 215,2 milliards FCFA en 2020, soit une hausse de 373,95 milliards FCFA en valeur absolue et de 8,9% en valeur relative. Mais si on y enlève le service de la dette estimé à près de 620 milliards, le pays se trouve avec un budget de 3900 milliards, avec un taux de croissance de 5,2% et un taux d'inflation de 1,7%.

Les dépenses sont prévues à hauteur de 3 833,9 milliards FCFA, contre 3 573 milliards FCFA pour la LFI 2020, et les recettes à 3 089,7 milliards FCFA contre 3 258 milliards FCFA pour la LFI 2020. Ces dépenses seraient composées des dépenses de personnel (904,9 milliards FCFA), des dépenses d'acquisitions de biens et services et de transferts courants (1 007 milliards FCFA), des dépenses en capital (1 595 milliards FCFA) et les intérêts de la dette (327 milliards FCFA).De leur côté, les recettes fiscales (2 564,5 milliards FCFA) et non fiscales (133,5 milliards FCFA), les recettes exceptionnelles (60 milliards FCFA) et les dons (332 milliards FCFA) constitueraient les recettes totales.

Le déficit public s'établirait ainsi à 743,9 milliards FCFA. En considérant le taux de croissance projeté du PIB de +5,2% en 2021, ce déficit ressortirait à 5% du PIB. Ainsi, le projet de loi de finances 2021 entend redémarrer le cycle vertueux de la croissance. Ce, par l'accroissement des dépenses pour relancer la croissance en mettant l'accent sur les souverainetés alimentaire, sanitaire et pharmaceutique, avec un secteur privé national plus dynamique et comme cibles prioritaires le trident agriculture-élevage-pêche, la santé et l'industrialisation.

Ensuite, par l'augmentation des recettes en instaurant de nouvelles mesures fiscales pour sécuriser davantage les recettes de l'Etat, d'une part, et accompagne les entreprises du secteur privé pour une meilleure résilience, d'autre part. Bâti sur l'- hypothèse d'une maîtrise de la pandémie de la Covid-19, le budget 2021 prévoit une amélioration significative des indicateurs macroéconomiques. En effet, la croissance s'affiche à 5,2%. Le taux d'inflation est contenu à 1,7%. Arrêté à 3 226 milliards de FCFA en recettes et 3 969,9 milliards de FCFA en dépenses, le présent budget dégage un déficit de 5% du Pib, représentant 743,9 milliards de FCFA en valeur absolue.

RECUL DU BUDGET DELA PRESIDENCE

Le budget 2021 de la présidence de la République du Sénégal a connu une baisse, comparé à l'exercice en cours. De 78, 499 milliards en 2020, le montant est arrêté à 68,162 milliards cette année, soit une baisse de 10,336 milliards. A titre d'exemple, les dépenses de fonctionnement des services de la présidence ont connu une baisse de 3,3 milliards par rapport à 2020. Les investissements ont aussi enregistré une réduction de 5,7 milliards. A noter que l'enveloppe du palais qui était de 90 milliards en 2017 ne cesse de baisser depuis.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.