Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020/Kouyaté Abdoulaye - « Le Président Ouattara est un homme de paix »

25 Novembre 2020

Kouyaté Abdoulaye, député de Lakota, chef de cabinet de la ministre Kandia Camara et président de l'Union des enseignants Rhdp (Ue-Rhdp), s'est prononcé le 24 novembre sur l'actualité socio-politique du pays.

Dans une interview qu'il a accordée à la presse nationale, à la tour D, au Plateau, il a condamné l'attitude de l'opposition pendant la période pré-électorale et électorale, tout en saluant les actions d'apaisement initiées par le Président de la République, Alassane Ouattara.

Pour lui, en appelant l'opposition, avec à sa tête, Henri Konan Bédié (président du Pdci-Rda) au dialogue, en décidant de repousser la date des élections législatives, le Chef de l'État fait ainsi preuve de grandeur et confirme encore tout le bien que l'on pense de lui.

« Malgré tout, qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, le Président Ouattara est un homme de paix. Sur les 300 000 personnes qui sont parties en exil, plus de 95% sont rentrées au pays, avec en prime des avantages.

Yao N'Dré, ancien président du Conseil constitutionnel est rentré, il enseigne à l'université. Le fils de Laurent Gbagbo, Michel Gbagbo, est rentré, il enseigne à l'université ; Kadet Bertin est rentré, il enseigne à l'Ecole normale d'administration. Il a même eu une promotion. Il est chef de département », souligne-t-il.

Avant de poursuivre : « Tous ceux qui étaient en exil et qui étaient des fonctionnaires ou militaires sont rentrés. Non seulement, ils ont repris leur poste, mais ils ont eu un rappel de leur traitement. Si c'était dans d'autres pays, c'est la prison qui les aurait accueillis.

Et en prime, le Président prend une amnistie pour libérer 800 personnes, parmi lesquelles l'ex-première Dame, Simone Gbagbo, l'ex-ministre d'État, ministre de la Défense, Lida Kouassi Moïse. Aujourd'hui, il tend encore la main à l'opposition... »

Toutefois, le député de Lakota ne partage pas l'appel d'Amnesty international à libérer les prisonniers. « La Côte d'Ivoire doit-elle s'inscrire longuement dans l'impunité ? Amnesty international cautionne-t-il l'impunité ?

Non, je ne partage pas cela. S'il y a un crime, il faut que le coupable soit jugé. Il a appartiendra au Chef de l'État de signer une loi d'amnistie pour gracier ces personnes. Mais il faut que justice soit rendue », insiste-t-il.

A propos justement des législatives, Kouyaté Abdoulaye estime que « c'est une nécessité pour le Rhdp d'avoir une majorité absolue au sein de l'Assemblée nationale et au sein du Sénat pour pouvoir gouverner le pays dans le bonheur ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.