Madagascar: Dieugo Maradona

Si Pelé était qualifié de roi, Maradona était considéré comme un Dieu. Sa mort annoncée hier d'un arrêt cardiaque attriste la planète entière.

Il manquait justement une voyelle à son prénom pour qu'il soit celui qui avait un but de la main au Mondial 1986 au Mexique en quarts de finale. Un but volé que seul l'arbitre tunisien Benaceur n'a pas vu. Le but divin viendra quatre minutes plus tard quand Maradona part de la moitié du terrain pour slalomer à travers les joueurs anglais à coups de dribbles chaloupés pour battre Peter Shilton le gardien anglais. Un but mémorable qui reste unique même si depuis beaucoup de joueurs ont réussi le même exploit et qu'avant lui, le Roi Pelé en avait marqué par dizaine.

Mais Maradona avait quelque chose de magique et géniale dans son pied gauche. C'est un joueur extrêmement talentueux qui a marqué à jamais l'histoire du football. Maradona était pour le foot ce que Michael Jackson était pour la musique, Michael Jordan pour le basket, Usain Bolt pour l'athlétisme, Michael Schumacher pour la Formule 1 ou Mohammed Ali pour la boxe. Il n'existera pas de nouvelle édition de ces monstres sacrés. Elles ne ressembleront à personne et même disparues, leur aura fait qu'elles traverseront les siècles et le temps sans être altérées. À preuve, 34 ans après, le but de Maradona reste une référence et son passage dans des clubs prestigieux comme Argentinos Juniors, Boca Junior, Fc Barcelone et Naples est resté indélébile.

Et on tolère tout à un Dieu malgré ses frasques et ses écarts de conduite, son addiction à la cocaïne qui a détruit sa vie après le foot. Maradona n'est plus que l'ombre de son ombre à cause d'une consommation excessive de drogue. Son apparence physique en a pris un sérieux coup. Lui-même n'aurait pas aimé ce qu'il est devenu. Le monde lui pardonnera tout jusqu'à la fin de sa vie mais il aura été un exemple vivant des ravages de la drogue pour les jeunes. Cela aussi restera dans toutes les mémoires.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.