Sénégal: "Maladie des gens de mer" - Macky Sall pour "un suivi rapproché"

Dakar — Le chef de l'Etat Macky Sall a dit mercredi attendre du gouvernement "un suivi rapproché" de la problématique de la maladie des gens de mer touchant certains pêcheurs et une "surveillance renforcée des risques de pollution des eaux sur notre espace maritime".

Macky Sall, abordant en Conseil des ministres "la problématique de la maladie des gens de mer qui touche certains pêcheurs", a demandé au ministre de la Santé et de l'Action sociale et à son collègue chargé de l'Environnement et du Développement durable, "de faire un suivi rapproché de ce phénomène en vue d'en déterminer les causes".

"Il demande également au ministre de l'Environnement et du Développement durable de veiller avec le ministre des Forces armées, le ministre des Pêches et de l'Economie maritime et la HASSMAR, à la surveillance renforcée des risques de pollution des eaux sur notre espace maritime", rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Une mystérieuse maladie dermatologique a fait son apparition au Sénégal, principalement dans les zones de pêche, touchant des personnes récemment en mer dont au moins 1004 ont été atteintes de cette maladie toutefois pas contagieuse, selon le ministre de la Santé et de l'Action socoiale.

"A ce jour, au niveau des investigations, il n'y a aucun cas secondaire. Autrement, il n'y a pas de contamination", de même qu'il "n'y a pas de risques par rapport à la consommation du poisson", a-t-il déclaré, mardi, lors d'une conférence de presse de plusieurs membres du gouvernement.

"Tous les cas ont évolué favorablement sous traitement médical sans complication ni aggravation des lésions. Les résultats des examens biologiques effectués n'ont pas révélé de causes infectieuses. Mais d'autres investigations sont en cours sur la base d'hypothèses successives", a assuré Abdoulaye Diouf Sarr.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.