Sénégal: Le paludisme dans une tendance baissière à Tambacounda depuis 2018

Tambacounda — Les cas confirmés de paludisme sont en baisse à Tambacounda (est) depuis 2018, passant de 158.485 à 81.806 cas en 2020, a indiqué la responsable du bureau régional de l'éducation et de l'information pour la santé à la région médicale, Mabinta Sambou Coly.

"Si nous prenons l'évolution des cas confirmé de paludisme entre 2018 et 2020, on peut dire que la région est dans une tendance baissière. Nous étions à 158.485 cas en 2018 et en 2020, il est déclaré 81.806 cas confirmés", a-t-elle dit.

De même les décès dus au paludisme sont passés au cours de la même période de 152 à 27 à la date du 31 octobre 2020, a indiqué Mme Coly dans un entretien avec des journalistes, mercredi, à la fin d'un comité régional de développement sur le programme de lutte contre le paludisme à Tambacounda.

"Un cas de décès est déjà de trop, mais retenons qu'il y a eu des efforts pour réduire le nombre de cas pendant ces deux ans", a souligné la responsable du bureau régional de l'éducation et de l'information pour la santé à la région médicale.

Selon elle, des sessions de formation ont été organisées à l'intention des prestataires, infirmiers chefs de poste, sages-femmes et autres dispensateurs de soins, de médicaments pour lutter contre le paludisme dans la région.

La région médicale a également procédé à des campagnes de chimioprophylaxie du paludisme saisonnier et à une inspection interdomiciliaire dans les districts de Koumpentoum et Maka Colibantang pour voir le suivi des cas de paludisme.

"Nous devons améliorer l'approche multisectorielle, identifier les problèmes au niveau de la région et les angles de solutions à mettre en place pour  réduire les cas de paludisme", a indiqué Mabinta Sambou Coly.

Elle a précisé que seules de telles approches permettraient de relever "le défi" de la réduction des cas de paludisme confirmés, des cas de décès et le renforcement de capacités des acteurs communautaires.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.