Afrique: Des initiatiaves africaines pour la télémédecine

26 Novembre 2020

Au Cameroun, une innovation performante de la télémédecine initiée par un médecin urgentiste regroupe près de 2.000 experts médicaux.

En Afrique et au Cameroun en particulier, elles sont nombreuses, les populations qui n'ont pas accès à un spécialiste de la santé. Et quand il y en a un, les patients doivent braver les longues files d'attentes. Le phénomène est plus perceptible dans les hôpitaux publics.

"Moi, je fais mes consultations privées. Du coup ça se passe toujours bien, tu prends rendez-vous, tu te fais enregistrer et tu es reçu. Au public c'est pas le cas. Dernièrement j'étais en gynécologie c'était très long. Les infirmières ne sont pas accueillantes, le médecin qui consulte n'est pas attentif, il te montre qu'il est pressé, il faut que tu parles vite pour céder la place au prochain patient", explique Viviane Édimo, photographe.

Un produit africain

Pour apporter une réponse à ce problème, Christian TCHAM, un jeune Camerounais, médecin urgentiste au SAMU à Bordeaux en France, a mis sur pied une plateforme de télémedecine "e-same". Une solution 100% africaine pour les Africains.

"C'est une plateforme tout en un 100% africaine, conçu pour répondre à un problème de démographie médicale. En Afrique,on a deux médecins pour dix mille habitants, ce qui est très peu. L'accès aux soins est difficile, il ya 60% d'Africains qui ne bénéficient pas des soins parce-qu'il manque de médecins", nous confie Christian TCHAM. Celui-ci estime par ailleurs que "e-same'" est un facteur de proximité entre le patient et le médecin, à moindre coût.

"La plateforme permet d'éviter les évacuations sanitaires à l'étranger puisque cela se fait virtuellement. On peut obtenir une expertise d'un médecin à Paris sans être obligé de prendre un visas, un billet d'avion, ou faire face aux commodités de séjour."

Une solution innovante

Cinq ans après sa mise en place, le projet "e-same" regroupe près de 2000 experts médicaux dans divers domaines, résidant en Afrique et en Europe. Christian TCHAM explique que le patient peut solliciter un spécialiste de son choix et acheter par la même occasion, des médicaments via la plateforme "e-same".

"Lorsque vous êtes inscrit, vous avez une liste de médecins spécialistes. Vous choisissez celui à qui vous voulez demander un avis ou une consultation ou autres services. Pendant la consultation, le médecin a accès au dossier médical du patient et peut faire une prescription sécurisée."

Les zones difficiles d'accès

Les personnes vivants dans les zones reculées où le réseau internet est inexistant peuvent aussi bénéficier de ce service en ligne.

"Si vous êtes dans une localité éloignée, vous pouvez vous rapprocher d'un de nos centres partenaires et bénéficier d'une teleconsultation à travers la logistique du centre en question", se félicite Christian TCHAM.

Dans un pays où la couverture santé universelle tarde à se mettre en place, certains Camerounais voient en cette plateforme " e-same", une panacée pour venir à bout de leur problème de santé.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.