Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - La concertation politique s'achève aujourd'hui

Débutée le 25 novembre à Madingou dans le département de la Bouenza, la concertation politique placée sur le thème : « Consolidons les acquis de la démocratie par des élections libres, transparentes et apaisées », s'achève ce soir 26 novembre.

Peu avant l'examen en plénière du rapport synthèse, les débats dans la commission consacrée à l'élaboration des listes électorales ont achoppé sur l'organisation d'un recensement administratif spécial en lieu et place de la révision des listes électorales et sur l'enrôlement des éléments de la Force publique ne devant plus faire partie des listes électorales communes.

A propos, deux tendances se sont dégagées. La première soutenant le recensement administratif spécial et la seconde la révision des listes électorales. Les tenants de la dernière thèse la justifient par le fait que l'élection présidentielle va se tenir dans trois mois et le recensement administratif spécial ne peut se faire dans les délais impartis.

Notons qu'outre l'évaluation des recommandations de la concertation politique de 2017 à Ouesso dans la Sangha, les participants ont mis en place deux commissions, à savoir : préparation de l'élection présidentielle de 2021 et élaboration des listes électorales.

La première commission dirigée par le président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), Henri Bouka, examinait le cadre juridique des élections politiques au Congo et la constatation de la CNEI.

La seconde présidée par le directeur général des affaires électorales, Antoine Evoundou, avait pour travail le cadrage électoral ; l'enrôlement des agents de la Force publique et la problématique de la révision des listes électorales.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.