Congo-Brazzaville: Enseignement professionnel - Amélioration des conditions de logement des apprenants dans l'arrière-pays

Le ministère de l'Enseignement technique et professionnel, de la Formation qualifiante et de l'Emploi a mis à la disposition des internats des écoles de formation de l'arrière-pays des équipements destinés à améliorer les conditions de logement des apprenants.

L'Ecole normale des instituteurs (ENI) de Dolisie, dans le département du Niari, a reçu le 25 novembre près de mille matelas, plus de mille moustiquaires et plusieurs autres équipements devant améliorer les conditions d'hébergement dans les internats. Le même geste a été fait à l'Ecole normale des eaux et forêts de Mossendjo (Niari), ainsi qu'à l'Institut de formation technique et professionnelle de Loudima, dans le département de la Bouenza.

« Ces équipements viennent résoudre le problème de couchage des apprenants... Nous sommes satisfaits de ce que ces derniers se trouvent aujourd'hui dans des conditions idéales d'apprentissage », a déclaré le préfet du Niari Baron Frédéric Bouzock, après la réception des équipements.

La délégation du ministère de l'Enseignement technique et professionnel, de la Formation qualifiante et de l'Emploi a été conduite par Jean Ngakosso, directeur de cabinet du ministre en charge du département.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.