Madagascar: Société civile - Contre le projet d'exploitation de terres rares à Ampasindava

Depuis 2015, les organisations de la société civile et les communautés affectées par le projet d'exploitation de terres rares à Ampasindava, dans le district d'Ambanja, n'ont cessé d'alerter les autorités malgaches sur les dangers de ce projet de la société Tantalum Rare Earth Madagascar (TREM), qui a été renommée RREM après que la société d'Etat chinoise REENOVA en soit devenue l'actionnaire majoritaire.

Selon le communiqué, un tel projet aura des impacts désastreux sur des milliers d'hectares d'espaces naturels, notamment la pollution extrêmement toxique qui menace les moyens d'existence des populations affectées et riveraines ainsi que la biodiversité terrestre et marine exceptionnelle de la région. L'extraction des terres rares et son raffinage ont un terrible coût pour l'environnement et les écosystèmes en général.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.