Algérie: Vaccin anti-Coronavirus - L'Algérie est dans une démarche très prudentielle

Alger — L'Algérie est dans une démarche "très prudentielle" s'agissant de l'acquisition du vaccin anti-Coronavirus, a affirméle ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid, réitérant l'engagement de l'Etat à faire "le meilleur choix" de ce produit pour la population.

"L'acquisition du vaccin anti-Coronavirus prendra le temps qu'il faudra et ce, au même titre que les autres pays. Il y a des pays qui avancent des dates avant d'en donner d'autres. Nous sommes dans une démarche très prudentielle face à la multitude des vaccins annoncés", a déclaré le ministre, lors de son passage, mercredi soir, à la chaîne Canal Algérie de la Télévision nationale.

Tout en assurant s'appuyer sur "les compétences nationales" pour décider du vaccin à commander, l'hôte de l'émission "Santé MAG" a réitéré l'engagement des pouvoirs publics à "faire le choix du meilleur vaccin pour la population", sur les plans du "coût, de la qualité et du risque".

"Ce qui est certain, c'est qu'il ne faut pas qu'il y ait un quelconque doute", a-t-il insisté avant d'écarter toute considération de "prix" pouvant empêcher l'achat du produit en question, rappelant les réunions organisées jusque-là avec les représentations diplomatiques des pays engagés dans la course à la production du vaccin anti-Coronavirus.

Et de noter qu'"à ce jour, il n'existe pas de vaccination de masse, hormis dans certains pays ayant expérimenté la phase 3 en recourant à des volontaires", précisant "attendre" le mois prochain, durant lequel est annoncée, par certains pays, la mise sur le marché d'un vaccin destiné à mettre fin à cette pandémie mondiale.

Qualifiant le recours à la vaccination contre ce virus d'"arme puissante qui doit être néanmoins sûre et efficace", il a promis que "la transparence" caractérisera cette "opération d'envergure pour laquelle l'adhésion de la population est nécessaire", avant de mettre en garde sur le fait que cette vaccination sera une mesure "supplémentaire" dans la lutte contre cette pandémie, dans le sens où les mesures de prévention seront maintenues et soutenues".

En outre, Pr Mesbah a tenu à relever que cette action se fera dans "un contexte spécifique, d'urgence et limité en approvisionnement",expliquant que "nous ne pourrons pas avoir toute la quantité au moment voulu et ce sera le cas pour tous les pays".

Ce qui signifie, a-t-il poursuivi, que l'opération de vaccination "s'étalera dans le temps et concernera plusieurs catégories de la population, contrairement aux autres campagnes" menées jusque-là par l'Algérie, avant de détailler le Plannational vaccination en cours d'élaboration pour la réussite de cette importante phase.

Pour sa part, la Directrice générale de la Pharmacie au même ministère, Pr Wahiba Hadjoudj, a relevé "le caractère important" que revêt la question du vaccin chez les responsables du secteur, rappelant le protocole Covax signé en août dernier par l'Algérie dans la perspective de l'acquisition de ce produit, "seul remède" contre la Covid-19.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.