Congo-Brazzaville: Distinction - Le promoteur de « Djoka Pe Ouesso » récipiendaire du Prix messager de la paix des Nations unies

Le prix de médaille de messager de paix pour les droits humains a été décerné à Léonidas Carel Mottom Mamoni, promoteur de « Djoka Pe Ouesso », par l'association Nations unies réalités, perspectives, paix, démocratie et droits humains (UN-R2PDH), la soirée du 23 novembre à Brazzaville.

Ce prix lui a été remis à l'occasion de la septième édition de la soirée culturelle et de promotion des droits humains et des libertés, tenue sur le thème : « Sensibiliser sur les recommandations de l'examen périodique universel du Congo sur les violences faites aux femmes : intensifier les efforts visant à prévenir et à combattre les violences faites aux femmes et les violences conjugales, et fournir des services adéquats aux victimes ».

En effet, en mars 2019, le Congo acceptait et s'engageait à mettre en œuvre cent quatre-huit des cent quatre-vingt-quatorze recommandations qui lui ont été adressées. Vingt sur les cent quatre-vingt-quatorze recommandations reçues portent sur les violences faites aux femmes et elles ont fait l'objet de sensibilisation et des plaidoyers au cours de cette septième édition de la soirée de promotion des droits humains et des libertés fondamentales organisée par UN-R2PDH.

Cette occasion a donné également lieu à cette association de reconnaître et d'honorer comme de coutume des acteurs étatiques et non étatiques dont les actions ont contribué positivement à l'amélioration de la vie communautaire dans la promotion des droits humains. A cet effet, des prix distinctifs dans chaque catégorie des droits humains et la médaille de messager de paix ont été décernés à ces acteurs. C'est dans ce contexte que le promoteur de « Djoka Pe Ouesso » ou « Allons à Ouesso », le député Léonidas Carel Mottom Mamoni, deuxième questeur de l'Assemblée nationale a reçu le prix distinctif de médaille de messager de paix pour les droits humains « 2020 ».

La première édition de « Djoka Pe Ouesso » lancée dans cette localité est une manifestation de la diversité culturelle. Les jeunes s'étaient rassemblés autour d'unité dans le sport, la culture et le vivre-ensemble. « Nous encourageons vos initiatives allant dans le sens de la promotion de la culture, du sport et de l'unité nationale et nous espérons que cette activité culturelle ne doit pas discontinuer plutôt continuer dans les autres départements du pays en vue de la promotion de la culture réelle de chaque département. Voilà pourquoi, vous recevrez à cet effet, dans la catégorie, droits culturels, le prix : « grand prix culturel » 2020 et la médaille de messager de paix pour les droits humains », a déclaré le coordonnateur de l'association, Borgia Abdon Leckiby.

Recevant ce prix, le promoteur de « Djoka Pe Ouesso », a exprimé sa gratitude pour cette marque de reconnaissance. « Je voudrais dédier cette reconnaissance à la jeunesse du pays, dire à cette couche qu'il n'y a pas de magie. Il faut qu'on travaille, il faut croire en la République, il faut l'aimer. A nous qui sommes des politiques, je voudrais dire que nous devons travailler à mettre en place des conditions qui redonnent à chaque jeune de notre pays une envie; l'envie de créer pour ceux qui ont des idées et l'intelligence ; l'envie de renouer avec le civisme pour ceux qui par les vicissitudes de la vie ont mis les genoux à terre », a-t-il indiqué .

Notons que d'autres prix ont été décernés aux cadres répondant aux critères de nomination.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.