Burkina Faso: Présidentielle 2020 - Roch Kaboré réélu au premier tour avec 57,87%

26 Novembre 2020

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé, le jeudi 26 novembre 2020 à Ouagadougou, les résultats provisoires de l'élection présidentielle du 22 novembre dernier. A l'issue du scrutin, le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Roch Marc Christian Kaboré, a été réélu au premier tour avec 57,87% des suffrages exprimés.

Au décompte final du scrutin présidentiel du 22 novembre 2020, c'est le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré, candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) qui présidera aux destinées du Burkina Faso, les cinq prochaines années. C'est ce qui ressort des résultats provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le jeudi 26 novembre 2020, à Ouagadougou. En effet, le candidat du

« parti du Soleil levant » a été réélu président du Faso, au premier tour du scrutin, avec 57,87% des voix. Roch Marc Christian Kaboré est suivi du candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo et de celui de l'Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré avec respectivement 15, 48% et 12,46% des suffrages.

Selon le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, ce sont au total 5 893 406 électeurs qui se sont inscrits dans 19 836 bureaux de vote pour un total de 2 993 280 votants. Le taux de participation global de cette consultation électorale est estimé, selon la CENI, à 50,79%. Avant la proclamation de ces résultats provisoires, M. Barry a rappelé le contexte dans lequel ces élections couplées se sont déroulées, depuis le début du processus. Il a fait savoir, avec regret, qu'en raison de la situation sécuritaire dégradante dans certaines parties du territoire national, 926 bureaux de vote n'ont pas pu s'ouvrir. Toute chose qui, a-t-il relevé, a privé du coup des citoyens, qui y étaient inscrits, d'exercer leur droit civique.

Qu'à cela ne tienne, le président de la CENI s'est réjoui d'avoir pu organiser ces élections dans un contexte de COVID-19 et des affres de l'hydre terroriste. « Je rends grâce à Allah le Très miséricordieux qui nous a permis de voir ce jour. Je luis rends grâce également au regard du contexte difficile du pays», a-t-il lâché.

Des excuses pour les manquements relevés

Il a, ensuite, salué le peuple burkinabè dans son ensemble, pour sa maturité, son sens du devoir, sa volonté à œuvrer pour la paix et son engagement à travailler pour l'unité nationale, au regard du climat apaisé dans lequel le vote s'est déroulé. « C'est nous, Burkinabè, qui avons la charge de construire le Burkina de nos rêves, de nos idéaux ». Au gouvernement, M. Barry et son équipe ont traduit leur gratitude pour son accompagnement durant tout le processus. « Chacun des candidats mérite notre respect pour avoir osé pour nous et pour avoir contribué à enrichir et à diversifier les voies de solutions possibles à la réalisation du bonheur de l'Homme burkinabè », a-t-il laissé entendre, à l'endroit des concurrents à cette élection présidentielle. Revenant sur les manquements relevés dans l'organisation du scrutin, M. Barry, s'est excusé auprès de qui des dommages ont été causés.

A cette proclamation des résultats provisoires, où étaient attendus les différents candidats ayant participé à l'élection, seule Yéli Monique Kam s'est présentée. Deux autres se sont fait représenter. Il s'agit des représentants des candidats du MPP, Simon Compaoré et de l'OPA-BF, Cyprien Nanema. Les principaux signataires de l'accord politique de l'opposition ont brillé par leur absence à cette étape du processus électoral, longtemps attendu par nombre de Burkinabè. Ils ont réagi un peu plus tard dans une déclaration où ils disent prendre acte des résultats, tout en n'excluant pas des recours.

... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... .

Résultats provisoires globaux par candidat

Inscrits sur le PV du scrutin : 5 893 406

Total des votants : 2 993 280 (Hommes : 1 640 312 ; Femmes : 1 352 968)

Suffrages exprimés : 2 859 784

Bulletins nuls : 133 496

Taux de participation : 50,79%

Kiemdoro Do Pascal Sessouma : 20 158 voix / 0,70%

Eddie Komboïgo : 442 742 voix / 15,48%

Ségui Ambroise Farama : 25 783 voix / 0,90%

Ablassé Ouédraogo : 51 575 voix / 1,80%

Kadré Désiré Ouédraogo : 95 977 voix/ 3,36%

Yacouba Isaac Zida : 43 403 voix/ 1,52%

Zéphirin Diabré : 356 388 voix/ 12,46%

Gilbert Noël Ouédraogo : 44 347 voix/ 1,55%

Roch Kaboré : 1 654 982 voix/ 57,87%

Abdoulaye Soma : 40 217 voix/ 1,41%

Monique Yéli Kam : 15 124 voix/ 0,53%

Tahirou Barry : 62 639 voix/ 2,19%

Claude Aimé Tassembedo : 6 449 voix/ 0,23%

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.