Afrique du Nord: Aux Îles Canaries, les migrants pas les bienvenus

Liberation
Des migrants escaladant une clôture
26 Novembre 2020

Le décompte macabre se poursuit au large des Canaries espagnoles alors que les migrants continuent de débarquer. Sur ce territoire, la crise de la Covid-19 rend la vie particulièrement dure pour les migrants.

Aux Îles Canaries, le bilan s'est alourdi à neuf morts en 24 heures après la découverte du corps d'un migrant, d'après les services de sauvetage en mer. Un homme a été retrouvé mort lors du sauvetage d'une embarcation de 52 personnes dans la nuit de mardi à mercredi vers au sud de l'île de Grande Canarie, ont précisé mercredi soir (25.11.2020) les sauveteurs espagnols.

Au péril de la vie

Ce décès s'ajoute au bilan d'un accident survenu mardi d'une embarcation de migrants en face de l'île de Lanzarote, qui est monté à huit morts après la découverte mercredi matin de quatre autres corps. Le navire de fortune, occupé par une trentaine de personnes, avait chaviré mardi vers 19H30 locales (19H30 GMT) alors qu'il approchait de la côte de cette île de l'archipel des Canaries.

Quatre victimes avaient été retrouvées mardi soir.

D'après Marco Wolter, envoyé spécial de la DW aux Canaries, les personnes secourues arrivent dans le Sud où les bateaux de secouristes effectuent des allers et venus réguliers. "Des bus transportent ensuite les migrants soit dans un des camps, soit dans des hôtels. Certains sont placés en quarantaine à cause du coronavirus", raconte Marco Wolter.

Des problèmes de santé graves

Parmi les migrants, il y a des ressortissants du Maroc ou du Sénégal. Des spécialistes de la prise en charge médicale rapportent des cas de blessures "notamment au niveau des jambes, à force d'être restés assis sans bouger, serrés dans une pirogue et dans un mélange d'eau salée, d'essence et d'urine".

"Certains doivent subir une greffe de la peau tandisque d'autres ont des problèmes neurologiques", rapporte aussi notre envoyé spécial.

Depuis le début de l'année, plus de 18.000 migrants africains sont arrivés aux Canaries, archipel situé dans l'océan Atlantique au large des côtes nord-ouest du continent africain. Selon le gouvernement régional des Canaries, au moins 500 personnes ont péri durant ces tentatives de traversée extrêmement dangereuses.

Cette situation ravive le souvenir de la crise migratoire de 2006, quand 30.000 migrants avaient débarqué sur les îles de l'archipel. Débordé par cet afflux de migrants, le gouvernement espagnol du socialiste Pedro Sanchez a fait aménager des camps temporaires pour accueillir jusqu'à 7.000 personnes et a lancé une offensive diplomatique dans plusieurs pays africains pour tenter de freiner les départs des migrants.

A La Une: Afrique du Nord

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.