Cote d'Ivoire: Rhdp Moronou - Les délégués dénoncent une cabale contre Ahoua N'Doli et lui apportent leur soutien

26 Novembre 2020

Des délégués départementaux, communaux, sous-préfectoraux et associés du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) de la région du Moronou sont remontés contre leur ancien collègue, Sylvestre Assoumou, délégué Rhdp de Kotobi. Ce dernier, à travers les médias, a accusé le Coordonnateur régional Théophile Ahoua N'Doli de coups bas et de dérives au sein de leur coordination.

A la sortie d'une rencontre au domicile d'Ahoua N'Doli aux Deux Plateaux le 25 novembre, ils ont réfuté les propos de leur camarade avant de l'accuser de vouloir salir l'image du responsable du parti du Moronou, en inventant des histoires qui ne reflètent pas la réalité.

Selon Konin Aka, sénateur Rhdp de la zone, qui était entouré d'autres responsables du parti de la région, les allégations de Sylvestre Assoumou sont une cabale en vue de discréditer leur champion. Contrairement aux dires de ce dernier dans les médias, Ahoua N'Doli n'a pas reçu 450 millions de FCfa pour mener la campagne. "Mieux, au lieu d'avancer de tels chiffres, Sylvestre Assoumou aurait pu aller à la direction exécutive du Rhdp pour avoir une idée exacte de la dotation de la région pour la campagne du 31 octobre", poursuit-il.

Le sénateur du Moronou s'est insurgé contre les propos de celui qu'il considère comme un infiltré du parti et qui fait croire que le coordonnateur régional n'a installé aucune base dans la région. « Les militants que nous sommes savons ce qui a été fait ces dernières années. C'est un travail de terrain qui nous a permis d'avoir près de 50.000 militants sûrs dans notre base de données avec leurs numéros de contacts et près de 35 000 parrainages pour notre candidat », s'est-il défendu. Avant d'indiquer que Sylvestre Assoumou, absent du terrain politique, parce que vivant à Paris peu après sa nomination, ne pouvait que « raconter de telles contre-vérités puisqu'en réalité il n'a jamais occupé son poste à Kotobi ».

Même si le sénateur Konin Aka reconnaît, par ailleurs, que le mot d'ordre de l'opposition et la violence que cela a entraîné ont empêché la tenue du scrutin à Bongouanou et M'Batto, il a réfuté toutes allégations de l'ancien délégué de Kotobi, faisant croire que le Coordonnateur régional n'a rien fait dans la localité. Presque tous les week-ends, explique le sénateur, tous les délégués se retrouvaient dans le Moronou pour se concerter, travailler et rencontrer les militants de base et peaufiner les stratégies. Au vu de tout ce qui précède, Konin Aka fait remarquer que cette sortie de leur ancien collaborateur n'est que peine perdue parce que malgré toutes ses tentatives, les délégués restent mobilisés derrière leur leader pour la redynamisation du Rhdp dans le Moronou.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.