Sénégal: Présidence de la CAF - Le CNOSS soutient Me Augustin Senghor

27 Novembre 2020

Après avoir été reçu par le Chef de l'Etat, Macky Sall, Me Augustin Senghor, candidat à la présidence de la CAF, s'est entretenu avec le président du comité national Olympique et sportif Sénégalais (CNOSS), Mamadou Diagna Ndiaye, hier, jeudi 26 novembre.

Une visite de courtoisie sous-tendue par un appel du candidat sénégalais, à un soutien massif de la part du monde sportif. Comme annoncé lors de sa déclaration liminaire, le président de la FSF compte réunir toutes les forces vives autour de son projet.

En attendant que son dossier soit définitivement validé par les instances de la CAF en charge, Me Senghor entend rallier le maximum de personnes à sa cause y compris les candidats Mauritanien et ivoirien, Ahmed Yahya et Jacques Anouma. Une idée de ralliement ou de coalition en gestation d'ici l'élection prévue le 12 mars 2021.

Alors que le Président de la FSF non moins membre du Comité exécutif de la CAF dit entendre profiter de l'entregent et du carnet d'adresses du Président Diagna Ndiaye, ce dernier lui manifeste toute sa disponibilité. «Il est clair que nous nous sommes à la disposition de la FSF. J'ai été président du CNOSS et j'ai conduit une élection où j'étais, moi-même, candidat à la Confédération africaine de tennis (,..) Nous sommes à la disposition, à l'écoute du Comité qui va diriger cette élection, aux côtés d'Augustin en permanence», a déclaré Mamadou Diagna Ndiaye.

DIAGNA NDIAYE, PRÉSIDENT DU CNOSS : «Il faut que le perception soit le programme de Senghor»

«Il s'agit d'une compétition qu'il faut gagner. Augustin (Senghor) est un bon candidat. On a un pays également stable. Nous sommes un triple A, en terme de visibilité, de prise en compte du sérieux des dirigeants sportifs.

«Ce n'est pas pour rien qu'on a les Jeux olympiques pour la première fois, en Afrique. Comme les autres candidats travaillent avec leur Comité national olympique, nous, au-delà de l'aspect formel, nous avons des liens qui nous unissent et au football et à Augustin (Senghor). Donc, le Comité olympique est tout à fait à la disposition de la Fédération sénégalaise de football».

«Tout ce qui peut concourir à une victoire, de par notre position, comme de membre du CIO, de notre position affichée comme le dit le Président Kagamé, on le mettra à la disposition et au service du candidat Senghor. Et je pense que tous les pays, comme le Président me l'a dit encore ce matin, doivent être autour d'Augustin Senghor et de cette candidature».

«Le Sénégal est assez doué pour les élections. Nous avons gagné, que ce soit dans le système des Nations Unies et d'autres systèmes. Il faut simplement qu'il y ait une équipe sérieuse dans l'affichage. Parce qu'une communication, où il y a un affichage, c'est la perception qui est la plus importante. Il faut que la perception soit le programme qu'Augustin (Senghor) va proposer à ses pairs présidents de fédération».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.