Burkina Faso: Roch Marc Christian Kaboré rempile pour un second mandat

27 Novembre 2020

Le double scrutin du 22 novembre a rendu son verdict. La Commission électorale nationale indépendante a dévoilé les résultats provisoires pour la présidentielle. Le président sortant est donné vainqueur avec 57,87% des suffrages exprimés à l'issue du premier tour de l'élection.

Le camp de la majorité exprimait le souhait d'une victoire écrasante sur ses rivaux, c'est désormais une réalité. Roch Marc Christian Kaboré du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) remporte l'élection présidentielle avec un peu plus de 57,87% des suffrages. Cette large avance lui permet de s'imposer dès le prelmier tour et s'adjuger un second mandat. Ce dernier s'est exprimé en promettant d'être « le président de tous les Burkinabè ».

Derrière le récent vainqueur suivent deux poids lourds de l'opposition. Eddie Komboïgo, candidat du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), parti de l'ancien président Blaisé Compaoré, arrive en deuxième position avec 15,48%, alors que Zéphirin Diabré de l'Union pour le Progrès et le Changement (UPC) occupe la troisième place avec 12,46% des voix. Une autre opposition attend ces derniers pour savoir qui sera le chef de file de l'opposition avec les résultats des législatives qui donneront la cartographie de l'Assemblée nationale.

Les dix autres candidats quant à eux se partagent les 14% restants. Kadré Désiré Ouédraogo d'Agir ensemble se place quatrième avec 3,36%. Tahirou Barry obtient 2.19 %, tandis que l'ancien Premier ministre de la transition Isaac Zida affiche seulement 1,52 %.

Bien qu'étant absents lors de l'annonce des résultats, l'opposition a annoncé avoir pris acte des résultats. Ils déclarent aussi se réserver le droit de recourir aux voies légales pour des contestations et souhaitent avant tout préserver un climat de paix. De ce fait, ils invitent les populations à la retenue en affirmant je cite : « vouloir placer l'intérêt supérieur de la nation au-dessus de toute considération », car la situation sécuritaire est très préoccupante.

Le taux de participation à cette élection est de 50,79% selon la Céni. Ce taux est légèrement inférieur par rapport à la dernière élection de 2015 durant laquelle le taux de participation s'élevait à 60%.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.