Afrique: Le programme « Citoyenneté par investissement » de Saint-Christophe-et-Niévès suscite un intérêt accru de la part des investisseurs africains

27 Novembre 2020
communiqué de presse

Londres — Selon Les Khan, PDG de l'unité Citoyenneté par investissement (CBI, Citizenship by Investment) de Saint-Christophe-et-Niévès, le programme CBI de la nation bi-insulaire a exprimé un intérêt accru de la part des hommes d'affaires africains, en particulier du Nigeria et de l'Afrique du Sud.

L'une des principales motivations pour acquérir une deuxième nationalité provient des restrictions de visa auxquelles de nombreux Africains sont confrontés lorsqu'ils tentent de faire des affaires à l'étranger. Saint-Christophe-et-Niévès possède l'un des passeports les plus solides de la région et se classe au 25e rang mondial, dépassant ainsi de nombreux pays plus grands et plus développés.

Créé en 1984, le programme CBI de Saint-Christophe-et-Niévès est le plus ancien du secteur de l'immigration d'investissement et est reconnu internationalement comme une marque Platinum Standard. Depuis plus de trois décennies, le programme a permis à de riches investisseurs et à leurs familles d'accéder en toute sécurité et stabilité à une deuxième nationalité après avoir contribué à son économie. Après avoir subi des contrôles minutieux, les candidats retenus bénéficient d'un accès sans visa ou avec un visa à l'arrivée à près de 160 destinations, du droit de vivre et de travailler dans le pays et de la possibilité de transmettre la nationalité aux générations suivantes.

Dans une interview accordée à Face2Face Africa, Les Khan a commenté les avantages d'une plus grande mobilité des voyageurs : « Dans la pratique, cela peut signifier, par exemple, un accès plus facile aux établissements d'enseignement internationaux en Europe ou en Amérique pour les enfants, et une plus grande souplesse pour leurs parents qui peuvent leur rendre visite pendant leur séjour à l'étranger. À bien des égards, la deuxième nationalité offre une tranquillité d'esprit et une liberté accrue dans de nombreux aspects de la vie, des voyages aux affaires et aux finances personnelles. »

Il a également noté d'autres incitations déclenchant l'augmentation de l'intérêt des Africains : « Non seulement les gens veulent surmonter les restrictions en matière de visas de voyage, mais ils veulent aussi pouvoir se rendre dans un endroit paisible et beau à tout moment, indépendamment des turbulences internationales. C'est pourquoi la sécurité des citoyens, en particulier en ces temps d'incertitude politique, est très importante pour nous. »

Le programme CBI de Saint-Christophe-et-Niévès dispose actuellement d'un programme Offre d'une durée limitée qui permet à une famille de quatre personnes maximum d'acquérir la nationalité pour 150 000 dollars au lieu de 195 000 dollars. L'offre restera valable jusqu'au 15 janvier 2021. L'unité CBI a également annoncé récemment que les investisseurs peuvent désormais inclure leurs frères et sœurs comme personnes à charge dans une demande, ce qui permet d'assurer l'unité de la famille.

pr@csglobalpartners.com, www.csglobalpartners.com

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.