Sénégal: Accusations de fraude sur l'importation de sucre - L'Unacois Jappo porte la réplique

27 Novembre 2020

Après la sortie des travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) pour dénoncer l'importation frauduleuse de sucre par les commerçants, l'Unacois Jappo est monté au créneau. Selon Moustapha Lo, vice-président de l'Union des commerçants et industriels du Sénégal, la Css est en train de manipuler l'opinion publique, car elle veut tout simplement monopoliser le marché du sucre au Sénégal.

«La Compagnie sucrière sénégalaise (Css) essaye d'impressionner les gens en s'adonnant à la victimisation. Elle parle d'importation frauduleuse de sucre alors que ce n'est pas le cas ».Ces propos sont du vice-président de l'Unacois Jappo Moustapha Lo qui a fait une sortie suite aux accusations de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) sur une importation frauduleuse sur le sucre.

Selon lui, la Css ne peut pas satisfaire la demande en sucre du Sénégal et veut en même temps monopoliser le marché du sucre. Ce qu'il trouve anormal. « Le Sénégal a un besoin en consommation en sucre de 20 mille tonnes par mois, ce qui fait 240 mille tonnes l'année. Alors que la Css a une capacité de production qui ne fait même pas 140 mille tonnes. Donc, le gouvernement a donné le gap qui reste aux commerçants. Maintenant elle veut accaparer ce gap à elle seule comme cela se faisait avant. Ils veulent monopoliser le marché du sucre », déplore-t-il.

Il précise par ailleurs que la déclaration d'importation de produits alimentaires (Dipa) n'est pas du tout une autorisation d'importation comme la Css le fait croire aux Sénégalais.« Le marché d'importation de sucre est libre au Sénégal. Donc on ne peut pas parler de fraude, car avant d'avoir la Dipa, il faut d'abord acheter la marchandise. Mimeran veut détenir le monopole du sucre. Depuis 1973, c'est lui seul qui est sur le marché. Maintenant il a montré ses limites. Il doit arrêter de manipuler les gens et fermer son entreprise », a-t-il martelé. Et d'ajouter ; « on lui a même proposé d'acheter toute sa production, ainsi il n'aura plus de problème de commercialisation. Le sucre coûte très cher à l'Etat qui protége la Css ».

Moustapha Lo indique que la Css est le plus grand importateur de sucre au Sénégal. « Elle avait une autorisation d'importation de 21 mille tonnes et elle a importé plus que cela. Nous avons tous les documents la concernant à notre disposition et nous allons les sortir au moment voulu. La qualité du sucre produit par la Css n'est pas bonne. Son sucre n'est très bien traité et ils veulent prendre l'Etat et les populations en otage. Il faut que Mimeran respecte les Sénégalais parce que nous ne sommes plus à l'époque de la colonisation », met-il en garde.

L'Unacois Jappo propose comme solution de démanteler l'usine de la Css et mettre les 20 mille hectares qu'elle détient à la disposition des agriculteurs pour la culture du riz. « Cela pourra remplacer le sucre qu'elle cultivait. Ensuite quand on importera le sucre brut, on pourra le raffiner dans l'usine avec les machines qui resteront sur place. Cela va créer de la valeur ajoutée et permettra de maintenir les emplois Ainsi, les Sénégalais pourront acheter le Kg de sucre à 450 francs au maximum », suggère-t-il.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.