Sénégal: Maladie de l'enfant et du nourrisson en période de froid - La bronchiolite, une gêne de mal être

27 Novembre 2020

La bronchiolite est une maladie qui touche très souvent les nourrissons et les enfants de moins de deux ans. Elle est favorisée par un climat doux et les mois de décembre et janvier sont très propices pour son développement.

Le froid s'annonce au Sénégal et s'intensifie au mois de décembre jusqu'en janvier. Un moment propice pour la propagation de certaines maladies respiratoires comme la bronchiolite. Très contagieuse, elle est causée le plus souvent par un virus appelé virus respiratoire syncytial (VRS) et elle se transmet directement par les minuscules gouttelettes expulsées lors de la toux et des éternuements ou indirectement par l'intermédiaire des mains ou d'objets contaminés, sur lesquels le virus peut survivre plusieurs heures.

La bronchiolite touche les petites bronches des nourrissons de moins de deux ans dont les plus exposés sont les bébés de moins de six mois. Elle peut aussi être bactérienne (Hemophilus influenzæ) ou encore parasitaire dans certains cas selon des professionnels de la santé. Elle apparaît le plus souvent pendant les mois d'hiver et peut persister d'une semaine à un mois. Dans la plupart des cas, son traitement peut être fait à la maison par des recettes de grand-mère comme le mélange de miel et de citron.

Toutefois, force est de souligner que les cas graves nécessitent une hospitalisation. Dans les structures de santé du Sénégal, la bronchiolite demeure l'un des premiers motifs de consultation chez les nourrissons et les enfants à bas âge. «On est en période de froid. Si les nourrissons ne sont pas bien couverts, ils peuvent facilement attraper la maladie. Avec une bonne hygiène nasale, un sirop pour dégager les bronches, le bébé s'en sort au bout de trois jours s'il est pris en charge très tôt » a déclaré Mouhamadou Sow, pédiatre de profession. Pour d'autres pédiatres, si la maladie semble impressionnante, le traitement est le plus souvent symptomatique et repose sur le dégagement du nez et du pharynx à l'aide de sérum physiologique comme marimer ou stérimar, l'hydratation, la préservation de la quantité d'alimentation en fractionnant les doses, l'oxygénothérapie si nécessaire.

COMMENT RECONNAITRE LA BRONCHIOLITE

La bronchiolite s'annonce selon les professionnels de la santé, le plus souvent par l'apparition d'un rhume avec une petite fièvre, l'écoulement nasal, une toux sèche inconstante. Puis les difficultés respiratoires surgissent à savoir une respiration rapide et superficielle. A ce stade, le nourrisson halète, il boit de moins en moins bien. Il rejette ses biberons. On observe un battement des ailes du nez. L'insuffisance respiratoire s'accompagne d'agitation, de pâleur et de cyanose, l'écoulement du nez, un problème respiratoire accompagné d'une toux. Si elle n'est pas très tôt pris en charge peut conduire à une pneumonie ou encore une détresse respiratoire.

LES BONS GESTES A DOMICILE

Dès l'apparition des premiers signes de la maladie, les pédiatres préconisent aux parents à domicile, de désobstruer le nez de bébé régulièrement par l'instillation de sérum physiologique comme Marimer ou encore stérimar. De faire boire le nourrisson souvent et en petite quantité, accompagné d'une bonne hydratation qui permet de fluidifier les sécrétions bronchiques. De fractionner ses repas pour diminuer les difficultés d'alimentation liées à la bronchiolite. De soulever le buste de bébé pour dormir à l'aide de coussins placés sous le matelas, mais aussi aérer la chambre et maintenir la température à 18°-19°C tout en évitant de fumer en présence de l'enfant ou dans une pièce où il peut séjourner. Se laver les mains avant et après de s'occuper de l'enfant et enfin porter un masque en cas de rhume.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.