Maroc: Livreurs à domicile et code de la route... "tous les chemins mènent au client" !

Rabat — A Rabat, comme partout au Maroc et ailleurs, la livraison à domicile a pris du galon. Besoin de manger à n'importe quelle heure et n'importe quel endroit, de faire du shopping et parfois même des courses ? Il suffit de quelques clics et... abracadabra, des minutes après vous êtes servis !

Des entrailles d'embouteillages monstres où l'on attend impatiemment "sa délivrance" surgit subtilement, et comme un air du déjà vu, un livreur qui se faufile sur sa moto au milieu de cet "amas". Les yeux braqués sur le point d'arrivée marqué sur le GPS de son téléphone portable, il mène une course contre la montre pour décharger à temps les commandes bien rangées à l'intérieur de son écrin secret. Respecte-t-il le code de la route ? Là c'est une autre paire de manches.

En effet, le comportement de certains livreurs sur les routes commence à faire de l'embarras. Toujours à la recherche du "client perdu", ils sont hantés par le seul souci du temps. Sont-ils payés à la commande ? Karim le confirme.

Le temps est ce qu'il y a de plus précieux dans ce métier, fait valoir ce jeune livreur. L'équation est simple nous confie-t-il: "plus on livre en moins de temps, plus on gagne".

Les livreurs touchent parfois une prime de ponctualité qu'ils pourraient voir "s'évaporer" en cas de retards récurrents, dit-il.

"Ainsi, la plupart du temps et sans s'en rendre compte, on fait les mains et les pieds pour arriver à temps chez les uns avant de reprendre le chemin du GPS vers des autres", poursuit Karim, un sourire au coin des lèvres.

Est-ce là une raison pour se permettre des attitudes qui sèment une certaine zizanie ? "Nullement", lance un chauffeur de petit taxi. "La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres", tranche-t-il.

Tout en mettant en avant la volonté de ces "travailleurs", il affirme d'un ton presque colérique qu'ils conduisent d'une manière "chaotique".

Cet habitué de routes qui dit, avec fierté, "prendre le volant depuis déjà 20 ans", regrette avoir fréquemment des problèmes avec ces jeunes qui mettent parfois en danger leur vie et celle des citoyens.

De leur côté, les opérateurs de la livraison à domicile ne ménagent aucun effort pour diversifier les options d'achats et de livraison. Cela profite bien à beaucoup de personnes, surtout aux fonctionnaires !

Ikram, jeune fonctionnaire, affirme qu'elle ne peut nullement se passer de la livraison à domicile.

"Les livreurs font un travail génial", selon elle.

Toutefois, elle remet en question une certaine "incivilité" et les risques que prennent ces livreurs chaque jour à travers une conduite "dangereuse", parfois "irresponsable".

L'humanité a pris conscience qu'aujourd'hui son train de vie a changé. Les entreprises qui proposent la livraison à domicile ne cessent de rendre service à leurs clients et leur procurer satisfaction. Mais le respect du code de la route demeure la priorité des priorités.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.