Guinée: Les causes et modes de préventions des AVC, selon le Dr. Ben Youssouf Keita

27 Novembre 2020

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Chaque année, il meurt plus de personnes en raison de cette maladie. On estime à 17,7 millions le nombre de décès causés par des crises cardiaques.

Selon Dr Ben Youssouf Keita la mauvaise alimentation, le manque d'activité physique et la consommation abusive de l'alcool sont des causes principales des maladies cardiovasculaires.

« Les causes sont nombreuses... si un enfant est né avec une malformation du cœur, il a déjà une maladie cardio-vasculaire.

Dans l'évolution, vous ne mangez pas correctement, vous n'avez pas une bonne attitude de vie, c'est-à-dire une vie sanitaire avec l'éducation physique, éviter les stresses vous pouvez avoir l'hypertension artérielle.

Elle peut nous conduire à des complications tel que l'accident vasculaire cérébral, c'est ce qu'on appelle AVC. Ce sont des gens qui ont souvent une partie de leur corps paralysée. Parce que soit un vaisseau s'est bouché ou éclaté dans le cerveau », a- t-il expliqué.

Poursuivant son intervention, ce médecin a fait savoir qu'un AVC peut affecter une ou plusieurs fonctions cérébrales, notamment la capacité de se déplacer, voir, se souvenir et raisonner. Pour prévenir cette maladie, Ben Youssouf Keita a invité la population à respecter strictement les modes de préventions.

« Pour éviter les maladies cardiovasculaires, il faut avoir un bon régime alimentaire. A chaque repas, il faut au moins mélanger 5 fruits et manger.

Il ne s'agit pas de manger un orange entier, une banane entière, une pomme entière ou une mangue entière. Il faut les découper et prendre quelques morceaux de chacun et les manger« , a-t-il ajouté.

En cas d'AVC, Dr Ben Youssouf demande aux proches du patient de voir si le malade a perdu l'usage d'un membre, et de savoir si le malade est conscient ou pas.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.