Congo-Kinshasa: La LUCHA plaide pour l'organisation d'un procès à Goma contre les présumés auteurs du meurtre de Simba Ngezayo

27 Novembre 2020

Une trentaine de personnes sont arrêtées et détenues dans les prisons à Goma et Kinshasa, dans le cadre des enquêtes sur le meurtre de l'homme d'affaire Simba Ngezayo.

Le mouvement citoyen la Lutte pour le Changement(LUCHA) plaide pour l'ouverture, à Goma, du procès sur ce dossier. Le militant Lumumba Kambere, membre de ce mouvement estime qu'un tel procès serait plus pédagogique en faveur de la réduction de la criminalité dans la ville de Goma.

« Il y a 35 personnes jusqu'aujourd'hui qui sont déjà arrêtées dans ce dossier-là. Il faut signaler que depuis le début de l'année 2020, il y a plus de 9 changeurs de monnaie qui sont déjà assassinés ici dans la ville de Goma.

Donc l'insécurité est en train de monter ici en ville de Goma, jusqu'à ce que Ngezayo même ait été aussi assassiné à 7h20' du matin. Et mercredi, il y a le bus qui est parti jusqu'à la prison centrale Munzenze pour récupérer tous ces présumés meurtriers pour les transférer à Kinshasa, à Makala », déplore-t-il.

« Nous la LUCHA, nous nous sommes dit que ce n'est pas normal. Nous sommes en train d'appeler la justice militaire d'organiser les audiences au niveau local ici à Goma, et qu'elles soient publiques.

Parce que ces audiences nous serviraient non seulement à faire connaitre la vérité mais aussi ce sera un moyen par lequel la population pourrait suivre le dossier, mais aussi pour décourager d'autres malfrats qui sont encore dans la population », a déclaré le militant de la LUCHA.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.