Sénégal: Pour la promotion des femmes entrepreneures et cheffes d'entreprises africaines - Ecobank lance le programme « Ellever »

Le Groupe Ecobank a officiellement lancé, aujourd'hui à travers un webinaire , un nouveau programme intitulé « Ellever par Ecobank ». Ledit programme vise, selon les promoteurs, à mettre à la portée des femmes africaines, des solutions commerciales et financières différenciées pour libérer le potentiel des entreprises dirigées par ces dernières ou axées sur elles, avec des services financiers et non financiers.

Le Groupe Ecobank est plus que jamais engagé à accompagner, via ses 33 filiales en Afrique, les femmes à réaliser leur plein potentiel. Cela, en autonomisant, en développant et en soutenant les entreprises dirigées par des femmes et axées sur les elles avec des solutions financières et à valeur ajoutée personnalisées.

En effet, reconnaissant l'importance stratégique de ce segment, le pôle de la Banque commerciale de Ecobank a lancé officiellement son programme « Ellever qui offre des solutions commerciales et financières différenciées dans le but de libérer le potentiel des entreprises dirigées par des femmes ou axées sur les femmes avec des services financiers et non financiers ».

A travers ce lancement en ligne, l'on révèle que « Ellever par Ecobank » inclut une gamme de solutions pour une meilleure gestion de la trésorerie, des prêts à des taux d'intérêt favorables et des services à valeur ajoutée tels que la formation au leadership et le renforcement des capacités.

Le programme « Ellever par Ecobank » est lancé par la première ministre togolais Victoire Tomegah Dogbé, par l'entremise de sa représentante Myriam Dossou D'Almeida qui, après avoir salué cette initiative du groupe Ecobank, a soutenu que « ce combat pour l'autonomisation des femmes, la contribution des femmes au développement, est le nôtre ».

La banque panafricaine souligne à l'occasion de ce programme que combler le déficit de financement de 42 milliards de dollars, aidera à libérer leur immense potentiel.

Elle met en relief également le besoin d'opportunités de réseautage car, explique-t-elle, les femmes tendent à avoir réseau moins étendu que les hommes et qu'elles veulent développer des liens avec leurs partenaires financiers et pas seulement effectuer des transactions.

Par conséquent, Ecobank lance son nouveau outil Ellever, en vue de faciliter l'accès aux femmes africaines à des financements à coût réduit, à l'information, à la formation et au renforcement des capacités afin de leurs donner les moyens, dit-elle, de diriger avec succès des entreprises, ce qui est « un impératif pour la prospérité socio-économique future de l'Afrique ».

« Les femmes quand elles ont l'opportunité, elles foncent et elles font ce qui est bien. Je suis une cheffe d'entreprise depuis une trentaine d'années et chaque jour encore je continue à voir dans mon environnement des opportunités d'entreprendre », confie par ailleurs Dédee Ba Gueye pour montrer, à travers son expérience, la détermination et l'envie immenses des femmes à contribuer au développent de l'Afrique.

La directrice générale de Technologies Services fait savoir que, son entreprise qui la comptait à ses débuts comme seule employée, enregistre aujourd'hui, un capital humain de plus de 50 collaborateurs dont environ 65% de femmes.

Pour Dédee Ba Gueye qui n'a pas manqué de magnifier l'initiative du groupe Ecobank par le lancement du programme Ellever, le véritable défi de sera d'apporter des solutions efficaces qui permettront aux femmes de disposer des moyens à la hauteur de leurs ambitions.

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.