Sénégal: Basse-Casamance - 21 localités insulaires vont bientôt bénéficier d'eau potable

27 Novembre 2020

Le projet d'adduction d'eau dans les îles de la Basse-Casamance connaît des avancées très importantes. D'un montant de 5,2 milliards de FCfa, ce projet financé par l'État et ses partenaires techniques et financiers va permettre d'alimenter 21 localités insulaires en eau potable.

Le projet d'adduction d'eau dans les îles de Basse-Casamance est en très bonne voie. C'est ce qui est sorti d'une visite des chantiers de ce projet financé par l'État et ses partenaires techniques et financiers à hauteur de 5,2 milliards de FCfa.

Lors d'une visite de chantier mercredi dernier, le maire de Diembéring, Tombon Guèye, a souligné qu'il fallait rassurer les populations sur l'avancement du projet et leur faire comprendre leur rôle dans la préservation de ces outils. À en croire M. Guèye dont la commune fait partie des zones ciblées par ce programme majeur, les populations ont longtemps souffert du manque d'eau potable.

«C'est révolutionnaire, ce qui se passe ici pour l'alimentation en eau potable des habitants des îles», a déclaré le maire de Diembéring. Des populations des îles et celles de la commune de Diembéring, en compagnie de l'entreprise de construction, ont visité les deux forages en phase de finition qui devront distribuer l'eau potable. «Il fallait faire comprendre aux populations que rien ne sera gratuit. Elles doivent contribuer à payer leur consommation en eau à travers des factures qui permettront la fonctionnalité durable de ces ouvrages», a relevé Tombon Guèye.

Pour Justin Sadio, coordonnateur du Projet d'adduction d'eau en Basse-Casamance, cette visite des chantiers permet aux autorités administratives et locales, mais aussi aux populations de s'enquérir sur le niveau d'avancement du projet. «Les travaux avancent à merveille dans la commune de Diembéring. Ils sont en phase de finition et nous avons jugé opportun de venir discuter avec les insulaires sur le projet», a-t-il concédé. Alioune Sarr, représentant de Carabane et des populations insulaires, trouve que la situation est aujourd'hui rassurante après ce qu'ils ont vu.

«Nous vivons des situations très difficiles dans les îles. Nous manquons d'eau potable depuis l'indépendance et nous ne buvons que l'eau salée. Imaginez-vous, si aujourd'hui, nous bénéficions d'eau potable, qu'est-ce que cela va nous faire même en terme de santé ?», s'est-il exclamé.

Pour lui, les populations ne sont plus sceptiques depuis qu'il a eu des discussions avec les techniciens et après voir vu le projet avancer puisque les tuyaux sont déjà en place pour le raccordement. «Nous espérons que nos souffrances seront abrégées. C'est l'assurance que nous avons aujourd'hui», a ajouté M. Sarr.

Difficultés dans le raccordement de certaines zones

Pour tout le projet d'adduction d'eau en Basse-Casamance qui correspond à la région administrative de Ziguinchor, ce sont 21 îles, 7 communes, 43 villages, 3 départements, une région et environ 35 000 personnes qui bénéficieront de l'adduction d'eau potable avec 14 forages pour 2974 robinets-maisons. Mais le coordonnateur de ce projet explique que le système est très compliqué voire complexe pour y parvenir, puisqu'il s'agit des localités insulaires parfois très distantes.

Selon Justin Sadio, la zone de Kafountine est plus compliquée que la zone de Diembéring. Les îles Diogué, Niomoune, entre autres, seront connectées par les adductions à partir de Kaffountine, alors que Carabane Nikine, Kachouane, Siroka, Wenda, Ourong, Djissor et Eheij seront raccordées à partir de Diembéring.

C'est pourquoi, selon le coordonnateur de l'Ofor, l'étape forage est dépassée pour Diembéring et il ne reste que les équipements pour le fonctionnement des ouvrages. Il s'agit de 7 ouvrages pour la commune de Diembéring pour 327 km de réseau. Le forage situé à proximité avec les locaux de la commune a une capacité de 200 m3 avec un support de l'ouvrage du château d'eau de 2,50 m de profondeur.

Une situation qui permet à Gamou Fall, chargé de la communication et sensibilisation dudit projet, de dire que les populations insulaires ont perçu le message et accueillent avec enthousiasme les ouvrages. «Rien que par leurs témoignages, nous avons senti une certaine détresse en eux. Heureusement que l'État est en train de faire son devoir de raccorder leurs cités au réseau d'adduction d'eau potable», a-t-il précisé.

Ce projet d'adduction d'eau dans la commune de Diembéring s'est accéléré à la suite des émeutes survenues en fin mai dernier, lorsque les populations du Cap Skirring réclamaient plus d'équité dans la distribution de l'eau pour les ménages.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.