Sénégal: Déthié Fall - « Le chômage doit impérativement être réglé par l'agriculture »

27 Novembre 2020

« Nous, députés, sommes interpelés. Nous sommes face à nos responsabilités. Nous ne devons pas les fuir et ces responsabilités sont, en premier, entre les mains de nos gouvernants et le Président de la République, Macky Sall.

Le chômage doit impérativement être réglé par l'agriculture et nous devons dépasser le manque de souveraineté qui nous a, brutalement, mis devant nos faiblesses parce que quand la Covid-19 est arrivée », a appelé Diéthié Fall, lors de l'examen, hier, du budget 2021 du ministère de l'Agriculture et de l'Equipement.

Le député de « Rewmi » fait remarquer, pour le regretter, que « la plupart de nos jeunes disparaissent en mer par désespoir de causes. Et pourtant, vous avez une partie de la solution entre vos mains.

Vous avez la facture céréalière de ces dernières années à 200 et 300 milliards par an. Si le Sénégal traduisait cela en chiffres d'affaires, on pourrait réserver les 30 à 40% de ce pactole ce qui équivaudrait à 90 milliards ».

Mais, à l'en croire, cette facture est beaucoup plus élevée que le budget alloué à l'Agriculture et à l'économie rurale mais aussi à l'Elevage.

« Comment peut-on comprendre chers collègues, après 60 ans d'indépendance, que 60% de nos compatriotes restent encore au niveau 1 du classement des besoins de la pyramide de Maslow ? », s'est-il interrogé.

Soulignant que ces derniers ont, aujourd'hui et encore, des préoccupations de vente et sont exposés aux cours mondiaux.

« Pour le niveau du PIB, on note que sur le secteur primaire de 2010, on était à 16% et en 2019 à 15% là où les services sont à 50 voire 70% alors que l'Agriculture pourvoyeuse d'emplois, doit être le moteur de notre développement.

Mais on est encore là à gérer des intrants, distribution des semences entre riches et amis et gouvernants là où justement le paysan du fin fond du pays a besoin de ces intrants et ne les voit pas.

Et nos préoccupations restent à ce niveau. Ce sont des choses qu'il faut fondamentalement régler le plus vite possible » a fait remarquer Déthié Fall.

A La Une: Agroindustrie

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.